Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Les parcs de Madagascar : Cap au Nord

Parc National d'Ankarafantsika

Situé dans le Nord Ouest de la Grande Île, le Parc National d’Ankarafantsika est réputé pour ses forêts denses et sèches, ainsi que pour ses lacs.


La faune qui y habite est diverse et endémiques. Sur ses 135 000 hectares, vous admirerez de nombreux lémuriens accompagnés par plus de 100 espèces d’oiseaux, dont 75 espèces uniques ! Un paradis pour les ornithologues.
Comme ailleurs à Madagascar, les reptiles sont également nombreux : caméléons, iguanes, serpents et tortues d’eau douce.

Parc National d'Ankarana

Le Parc National d’Ankarana est situé dans le Nord de la Grande île, au sein de la province de Diego Suarez.

Sur 18 220 hectares, vous pourrez découvrir des merveilles tel que des Tsingys, un lac sacré, des canyons ou encore des grottes.
Au cours de votre découverte de ce Parc National malgache, vous aurez l’occasion d’évoluer parmi une flore endémique tout en rencontrant des espèces animales rares.
Lémuriens
, oiseaux et reptiles seront l’objet de tous les regards lors de la découverte de ce parc.
Le fameux crocodile noir est ainsi présent dans « la grotte aux crocodiles », où il est observable pendant la saison sèche.
De nombreuses espèces animales et végétales sont endémiques, et contrairement à d’autres Parcs Nationaux, son altitude ne dépasse pas les 300 m.

Ce grand plateau calcaire s’achève à l’ouest par une faille, qui forme ainsi « le mur de l’Ankarana » sur 25km du Nord au Sud.

Parc National de la Baie de Baly

Le Parc National de la Baie de Baly, est dans le Nord Ouest de Madagascar.
Il est exceptionnel grâce à la combinaison de deux types d’écosystèmes : terrestres et marins. Le Parc National est étendu sur 57 142 hectares, traversé par 2 grands fleuves : la Kapiloza et l’Andranomavo, qui se jettent dans le Canal de Mozambique et dans la Baie de Baly.
L’espèce animal phare est la tortue terrestre endémique « Tortue à soc », scientifiquement connue comme la tortue Astrochelys yniphora.
Elle partage son lieu de vie avec des mammifères, des reptiles et 122 oiseaux, dont presque 50 % sont marins.

L’aigle pêcheur de Madagascar fait partie de la faune locale : il est tristement connu pour son classement « critique » sur l’échelle de l’IUCN des statuts des espèces menacées d’extinction.

Parc National de Mananara Nord

Ce Parc National est terrestre et marin, situé dans le Nord Est de la Grande Île.
Appartenant à une réserve de biosphère de 144 hectares, dont 24 000 hectares sont considérés comme Parc National.

Le Parc marin ne fait que 1 000 hectares, mais il est le premier de Madagascar, comprenant 3 îlots. L’écosystème de cette partie marine est particulièrement riche et intéressant, essentiellement dû à ses récifs coralliens.
Mananara Nord, enregistre une faune terrestre des plus riches parmi laquelle évoluent 13 espèces de lémuriens.

Parc National de Mantadia Andasibe

Le Parc National Mantadia Andasibe est situé dans le centre Est, à la limite du Nord et du Sud.


Au sein des 15 480 hectares qui constituent ce Parc National, les voyageurs auront l’occasion de rencontrer des lémuriens : 14 espèces sont recensés dont les Indri Indri, 51 espèces de reptiles et des poissons d’eau douce.
La flore y est aussi exceptionnelle, avec des orchidées rares. Toutes ces espèces évoluent dans un univers forestier et de chutes d’eau.

Les habitants de ce Parc National ont su conserver leurs rites culturels.

Parc National de Marojejy

Dans le Nord Est de Madagascar, il y a le Parc National de Marojejy qui abrite le Massif du Marojejy culminant à 2 132 mètres.

Sur 55 500 hectares, des paysages accidentés et complexes se succèdent.

La faune qui y réside est parmi les plus intéressantes de l’île : il y a toujours beaucoup d’oiseaux, 11 espèces de lémuriens
Et une importante population de reptiles et d’amphibiens, qui représente 1/3 des espèces totales connues à Madagascar.

La flore de ce parc est tout aussi remarquable avec plus de 305 espèces de Pteridophytes (type « fougères ») dont 6 endémiques, et plus de 50 espèces de palmiers.
Très présente en basse altitude, cette végétation reste présente sur les sommets, et place ce parc au premier rang des aires protégées malgaches.

Parc National de Masoala

Le Parc National de Masoala est délimité dans la partie Nord Ouest de Madagascar.
Vous pourrez admirerez 50 % de la faune et de la flore malgache.
Des lémuriens, dont 4 des espèces inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de l’IUCN.
Des oiseaux, dont 102 avec un taux d’endémisme de 60 %, mais aussi des baleines et dauphins.
Ici les forêts descendent d’une altitude de 1300 mètres aux plages et à la mer.
C’est un phénomène exceptionnel de la nature : un lieu où vous pourrez apprécier à la fois des randonnées et faire de la plongée sous marine.

En englobant 240 520 hectares, ce Parc National est divisé en 7 parties : 4 terrestres et 3 marines.

Parc National de la Montagne d'Ambre


Dans la pointe Nord de l’île, il y a le Parc National de la Montagne D’Ambre, au sein de laquelle évolue une forêt luxuriante et verdoyante.
A l’abri du soleil et de la chaleur, les visiteurs iront à la rencontre d’espèces animales et végétales sur 18 200 hectares.
Cette région enregistre un des plus forts taux d’endémisme, avec 77 espèces d’oiseaux, 7 espèces de lémuriens et 24 amphibiens.

Parmi eux, sont enregistré l’Ibis Huppé, le Lémurien à fourche oriental ou encore le plus petit lémurien diurne.

Parc National des Tsingy de Namoroka


Le Parc National des Tsingy de Namoroka est au Nord Ouest de Madagascar.
Ici, ce sont les paysages qui sont exceptionnels : 22 227 hectares où vous admirerez les « Tsingy bas », visiterez des grottes, des canyons et pourrez vous relaxer dans des piscines naturelles.

Beaucoup d’espèces animales sont en hibernation pendant la saison sèche, ce qui fait que la meilleure saison pour les observer est de novembre à avril.

Parc National de Zahamena

Au centre Nord Est de la Grande Île, le Parc National de Zahamena fait partie du Patrimoine Naturel Mondial, affichant ainsi son importance.

Les 42 300 hectares qui le compose abritent une faune digne de la diversité qui a fait la renommée de Madagascar.
Bien sûr les lémuriens font partie du parc avec l’Indri Indri, mais de nombreux rapaces rares évoluent dans ce parc.

Les parcs de Madagascar : Cap au Sud

Parc National d'Isalo

Isalo est le Parc National de Madagascar le plus visité.
Situé dans le Sud Centre de la Grande Île, il affiche un massif ruiniforme de l’ère jurassique, en abritant une nature immaculée et un paysage exceptionnel.
Au soleil couchant, la vue est hors normes. Sur 81 540 hectares, l’érosion a fait un travail offrant une vue magnifique, et particulière.

Parc National de Bemaraha

Le Parc National de Bemaraha est surtout connu pour être le lieu, où l’on peut voir un phénomène naturel hors du commun : les Tsingy.
Au centre Ouest de Madagascar, vous pourrez y découvrir des champs de pics acérés, des falaises déstructurées… par la mer, le temps et la pluie.
Formés il y a 200 millions d'années, alors que la mer recouvrait encore cette région, ces Tsingy sont exposés à l'air libre depuis 5 millions d'années laissant la pluie faire son travail de sculpture.
Sur 157 710 hectares, s’allongeant du Nord au Sud sur 100 km et d’Est en Ouest sur 40 km maximum, vous observerez les Tsingy de Bemaraha dans la partie Sud de ce parc.
Au Nord, la zone bénéficie du statut de « réserve naturelle intégrale ».
Vous irez ainsi à la rencontre de Lémuriens, d’oiseaux et de reptiles, tout en gardant à l’esprit que le taux d’endémisme est exceptionnel : 86,7%.

Parc National d'Andohahela

Le Parc National d’Andohela est situé dans l’extrême Sud Ouest de la grande île.
Au sein de la région de l’Andray, il s’étend sur 76 020 hectares, avec une altitude oscillant entre 120 et 1972 mètres.
Vous y observerez la seule forêt dense et humide au-delà du Sud du Tropique de Capricorne.

Les paysages, habillés par la faune et la flore, sont étonnants, avec de nombreuses espèces endémiques.
La « star » est le lémurien, il y en a 12 espèces recensées dont le Maki, que vous aurez la joie d’observer dans son espace naturel, accompagné par de nombreux congénères, tel que de nombreux oiseaux et reptiles.

Parc National d'Andringitra

Le Parc National d’Andringitra est situé dans le Sud Est de l’île de Madagascar.
C’est ici que vous pourrez faire l’ascension du Pic Boby, qui est le plus haut sommet que l’on peut arpenter.
Il est le long de la mythique Nationale 7, et comprend 31 160 hectares, ayant des altitudes allant de 650 et 2658 mètres selon où vous vous trouvez.
Vous y découvrirez lors de votre randonnée ou de votre découverte de ce parc de nombreuses espèces animales et végétales : 54 espèces de mammifères dont les lémuriens et 108 espèces d’oiseaux.

D’autres espèces rares, tel qu’un petit caméléon noir tacheté de blanc, de rouge et de jaune, qui a une corne s’il s’agit d’un mâle.
La végétation est diverse et variée, puisque le Parc National s’étend sur des plateaux de basse et de moyenne altitude.

Parc National de Kirindy Mitea

Dans le Centre Ouest de l’île, proche du canal du Mozambique, le Parc National de Kirindy Mitea allie la biodiversité de l’Ouest et du Sud de Madagascar.

Sa faune est remarquable : certaines espèces atteignent un taux d’endémisme de 100 %.
Des lémuriens évoluent dans ces 72 200 hectares de forêt combinant plantes épineuses, dunes et plages. Parmi les lémuriens, vous trouverez Le Sifaka, le Boenga et sa fourrure rousse et le Tanta et sa bande noire dorsale.
Des flamants roses et d’autres oiseaux habitent dans cette zone, et font l’objet des photos des visiteurs.

Parc National de Midongy Befotaka

Le Parc National de Midongy Befotaka est dans le Sud Est de la Grande Île.
Sur 192 198 hectares, les voyageurs pourront apprendre à connaître de nombreuses plantes médicinales.
Ce parc est un lieu clé de la médecine par les plantes, et en possède de nombreuses endémiques, donc uniques.
Le sommet, le Mont Papango, culmine à 1679 mètres, soit près de 1000 mètres de dénivelé avec les autres lieux du parc.
Bien évidemment, bien que l’attrait n°1 du Parc National soit la flore, la faune est loin d’y être inintéressante : lémuriens, reptiles, oiseaux résident dans la forêt.

Parc National de Ranomafana

Le Parc National de Ranomafana est situé dans le Centre Est de l’île de Madagascar, et il s’étend sur 41 601 hecares.
Il est Patrimoine Naturel Mondial car il accueille une biodiversité riche et endémique menacée, ce qui justifie ce statut : il protège cette biodiversité exceptionnelle et essaie de la préserver.
C’est ici que plusieurs espèces rares de Lémuriens et menacées d’extinction évoluent, tel que le lémurien diurne.
D’autres oiseaux, dont certains ont fait l’objet d’espèce éteinte, y survivent comme le Grand Hapalemur.

Parc National de Tsimanampesotse

Dans le Sud Ouest de Madagascar, il y a un Parc National qui se démarque par son âge : Tsimanampesotse.
Créé en 1927, il est un des précurseurs de la Convention de Londres de 1933 qui agit pour la protection de la faune et de la flore en Afrique.
Les 43 200 hectares du Parc protègent une zone calcaire et une zone côtière.
Ce sont les oiseaux qui font l’objet d’attraction du parc, avec les 112 espèces. Pour bénéficier des meilleures vues de paysages, il faut venir au Parc entre Mars et Décembre.
Par contre les flamants roses, sont nombreux entre avril et novembre.