Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Si le parc national de Twyfelfontein est surtout connu pour ses peintures rupestres, il l’est tout autant pour abriter les célèbres éléphants du désert, une des seules espèces capables de supporter les chaleurs extrêmes de la Namibie. Focus sur ces bêtes légendaires.

L’environnement de Twyfelfontein

Situé dans le Damaraland, Twyfelfontein ou encore nommée « la source du doute » est prisée par les voyageurs du monde entier pour son impressionnante collection de peintures préhistoriques. Elle fut l’une des premières régions habitées par le peuple San. Particulièrement aride, cette zone prend place entre le désert et la savane et offre des paysages impressionnants, à l’image de la « forêt pétrifiée » ou du massif de Brandberg. Certains visiteurs viennent également dans la région pour admirer la célèbre fresque de la « Dame Blanche » et ses nombreuses histoires mystiques.

Malgré des températures records, quelques espèces animales ont su s’y adapter à l’image de l’éléphant ou du lion du désert. Bénéficiant de seulement quelques jours de pluie par an, la région offre peu de végétation et de points d’eau mettant à rude épreuve la survie de ces animaux. Lors de votre passage dans le Damaraland, vous devrez être attentif afin d’espérer apercevoir pachydermes et félins. Nous vous conseillons de faire appeler à un guide local afin d’optimiser vos chances d’apercevoir un des majestueux éléphants du désert.

L’histoire des éléphants de Twyfelfontein

Faisant partie d’une population rare, les éléphants du désert ne se trouvent qu’au Mali et en Namibie. Il ne compte pas plus d’une centaine d’individus, regroupés par dizaines d’éléphants au sein de chaque troupeau. Vivant près de la rivière Ugab, ils ont déserté la région durant la guerre d’indépendance pour revenir il y a une vingtaine d’années seulement. Si le nombre d’éléphants du désert avait diminué à cause du braconnage, les associations de préservation ont permis de protéger cette espèce favorisant leur repeuplement.

Plus petits que leurs congénères, les éléphants du désert ont réussi l’incroyable exploit de s’adapter à des conditions de vie extrêmement difficiles. Pour résister aux chaleurs, ces pachydermes se rationnent, ne se déplacent pas à plus de 70 km pour aller chercher de l’eau, et se nourrissent de la végétation environnante. Acacias, buisson de myrrhes ou mopanes font parties des mets préférés des éléphants du désert.

Lors de la saison des pluies, ils quittent la sédentarité pour aller exploiter leur territoire et profiter des espèces végétales se développant durant cette saison. Ils profitent également de la fraîcheur nocturne pour effectuer leur déplacement d’une rivière à l’autre.

En dehors des éléphants du désert, profitez de votre passage dans le Damaraland pour effectuer un safari et tenter d’apercevoir d’autres espèces se cachant sur ces terres : babouins, rhinocéros noirs ou encore léopard arpentent la région du Kunene, mais restent difficiles à apercevoir en raison des conditions climatiques.

Les conseils pratiques

Entre 5 et 6 h depuis Windhoek ou depuis la côte, vous seront nécessaires pour parvenir jusqu’au Damaraland. Même si les routes sont indiquées, vous risquez de rapidement vous retrouver en zone hors-piste, aussi prévoyez tout le matériel nécessaire en cas de crevaison, mais également quelques jerricanes d’essence.

Vous trouverez différents lodges aux alentours de Twyfelfontein. Petits budgets, luxueux, ou encore écotouristiques, pas moins de 7 lodges se trouvent aux abords du parc national. Si vous voyagez en 4x4 tout équipé, des campings aménagés ont été prévus pour vous accueillir.

Les 3 bonnes raisons de s’y rendre

Uniques en leur genre, voici 3 bonnes raisons d’aller découvrir les éléphants du désert :

  • Pour leur incroyable capacité à survivre dans l’une des zones les plus chaudes du monde
  • Pour observer cette rare tribu d’une centaine d’individus seulement
  • Pour des paysages et un environnement à couper le souffle

La meilleure période pour y aller

Comme pour quasiment toute la Namibie, l’hiver austral sera la meilleure période pour visiter le Damaraland et observer les éléphants du désert. Les températures sont plus fraîches en journée (autour de 25°) et très froides la nuit. En été, le thermomètre monte jusqu’à 35°, mais apporte également quelques pluies faisant migrer les animaux à la recherche d’un point d’eau.