Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Tour d'horizon des transports au Costa Rica

Le moyen de transport vous permettant le plus de liberté reste la voiture de location, que vous en soyez le conducteur ou que vous ayez fait appel aux services d’un chauffeur.
Si cette solution ne correspond pas à vos attentes de voyages, voici quelques alternatives, plus ou moins économiques :

• Le bus partagé : c’est une navette – shuttle – qui fait des transferts entre divers hôtels, pour des petits groupes de 8 personnes environ. Bien évidemment, le gros inconvénient c’est que vous devez être à l’heure pour le transfert, et aussi, que la sélection d’hôtels est restreinte.

• Possibilité de faire du bateau et/ou du bus public, bien que cela soit compliqué : beaucoup de retard et risque de pickpocket, qui peuvent impacter négativement sur l’expérience.

• Il est possible d’organiser des transferts avec des vols nationaux, mais c’est cher : il faut compter 150$ environ pour rallier côte Est et Ouest.

Votre accueil à l'aéroport de San José

L’aéroport Juan Santamaria de San José est situé à 17 kilomètres de la ville, soit un transfert d’une vingtaine de minutes. Le nom de l’aéroport vient du nom du héros national Juan Santamaria qui s’est sacrifié afin de préserver la liberté du peuple costaricien de l’envahisseur Walker, et de ces troupes venues des Etats Unis.

Lorsque vous aurez passé le contrôle d’identité et récupéré vos valises, vous serez accueilli :

• Soit par Diego, un des représentant local, si vous avez réservé un autotour,

• Soit par votre chauffeur, si vous avez choisi de ne pas conduire votre véhicule de location.

Vous serez conduit à votre hôtel, où vous serez briefé sur l’organisation de votre séjour et son déroulement. Vous recevrez ainsi vos vouchers – bons d’échange –, une carte du pays et vos entrées dans les Parcs Nationaux. C’est également le lieu où vous sera livré votre voiture de location, afin de prendre la route et de commencer votre découverte du pays.

Comment se déplacer au Costa Rica ?

Voiture de location pour un circuit autotour

La location de voiture au Costa Rica est possible pour les personnes titulaires du permis de conduire, et ayant plus de 21 ans. Le permis de conduire français permet de conduire au Costa Rica pendant 90 jours. Si votre séjour est supérieur à cette durée, veuillez vous renseigner.


De plus, il faudra être muni d’une carte bleue, sur laquelle sera retenue un dépôt permettant de sécuriser la location, d’environ 1500 euros, selon la catégorie que vous retiendrez. Ce dernier point n’est pas valable si vous avez retenu votre voiture via une agence de voyage.

Vérifiez bien que tous les papiers soient en ligne, et que le véhicule possède bien une vignette, sur le pare-brise , indiquant son numéro d’enregistrement.

Concernant le budget à allouer pour ce genre de prestations :

  • Environ 40$ pour une voiture de tourisme classique,
  • Environ 65$ pour la location d’un 4x4.

Si vous le souhaitez vous pouvez louer votre voiture à l’aéroport, lors de votre arrivée : toutes les enseignes internationales de location de voitures ont des comptoirs.

Bus de ligne

Les bus en commun sont populaires et bénéficient d’un réseau développé. Mais néanmoins c’est un moyen de transport relativement lent et très utilisé par la population, car il est peu cher : de quelques centimes pour vous rendre d’un petit village à un autre des alentours, à 10$ US pour une longue distance comme San José à la péninsule d’Osa. Le règlement de votre trajet s’effectue au conducteur du bus, lorsque vous montez à bord. Et si vous souhaitez descendre du bus, ou alors y monter, il suffit de se manifester, il n’y a pas d’arrêt de bus proprement dit comme en France.

Les taxis

Les Taxis au Costa Rica sont tous rouges, donc faciles à identifier. Il n’y a pas besoin de téléphoner à l’avance pour en avoir un, il suffit d’aller dans la rue et d’en prendre un. Si votre itinéraire est au sein de la même ville, le conducteur doit mettre son compteur. Sinon, vous fixerez à l’avance le montant de la course, en négociant. Il n’y a plus de majoration de nuit, et il est également possible de « louer » un taxi à la journée, et dans ce cas là, vous fixerez le montant en accord avec le chauffeur, au préalable.

En train

Bien qu’il ait été rétabli en 2005, le réseau ferroviaire est peu utilisé et peu développé. En effet, en 1991 un important tremblement de terre avait endommagé les infrastructures, et des problèmes économiques n’avaient pas permis au gouvernement de faire le nécessaire. Aujourd’hui, la ligne San Jose – Caldera fonctionne et, est également la ligne la plus fréquentée. Ce moyen de locomotion est néanmoins très agréable car il traverse de nombreuses forêts, donnant ainsi un aperçu de la vie sauvage au Costa Rica.

Les lignes intérieurs en avion

Il y a de nombreux aéroports domestiques au Costa Rica permettant de faire des vols intérieurs, pour gagner du temps sur les grandes distances.

Voici une liste des principaux aéroports nationaux :

  • Liberia : aéroport situé dans le Nord Ouest du Pays, en haut de la péninsule de Nicoya.
  • Quepos : aéroport situé dans le Centre Ouest, sur la Côte Pacifique.
  • Tamarindo : aéroport situé sur la Côte Pacifique, sur l’Ouest de la Péninsule d’Osa, entre Liberia et Nicoya.
  • Drake Bay & Golfito : aéroport situé dans le Sud Ouest du Costa Rica.
  • Fortuna : aéroport situé dans le Centre Nord du pays, au Nord Ouest de San José (environ 50km).
  • Tortuguero : aéroport situé dans le Nord Est du Costa Rica, sur la Côte Caraïbes.
  • Tambor : aéroport situé à la pointe de la péninsule d’Osa.

Les aéroports nationaux sont reliés entre eux par principalement 2 compagnies aériennes : Nature Air et Sansa. La première est une compagnie privée et la seconde celle de l’Etat Costaricien. Les prix restent très accessibles : entre 150 et 200$ US pour un aller-retour San José – Tortuguero. Mais comme pour les vols internationaux : les compagnies aérienne pratiquent la même règle commerciale : plus l’avion se remplit, plus le prix des derniers sièges attribués est élevé. Ainsi, plus tôt vous procéderez à votre réservation, meilleur sera le prix obtenu.

Bateau Tortuguero
Trainforest Monteverde

Les chauffeurs et guides

Il y a différentes options quant à l’accompagnement de votre voyage. Notre agence locale ne propose que des voyages sur-mesure et privatifs, donc c’est à vous de choisir l’accompagnement que vous préférez, afin de bénéficier du meilleur voyage possible.

• Pas d’accompagnement : vous visitez seul le pays, avec votre compagne – compagnon, vos amis ou votre famille, et avez éventuellement réservé les services de guides locaux de manière ponctuelle,

• Le chauffeur : il est possible de ne pas conduire sa voiture de location, en faisant appel aux services d’un chauffeur local. Il parlera seulement l’espagnol ou peut être quelques mots d’anglais.

• Le chauffeur-guide francophone : ici il est possible d’être accompagné par une seule et même personne, qui conduira votre véhicule de location, et qui en même temps vous accompagnera sur les sites, en vous procurant les explications spécifiques. Cette personne vous accompagnera du début de votre circuit jusqu’à la fin, et peut être francophone à votre demande.

• Le chauffeur et le guide francophone : si jamais il n’y a plus de chauffeur-guides francophones il est possible d’avoir à ses cotés un guide francophone et un chauffeur qui ne parlera alors qu’espagnol.

Il faut savoir, que la langue officielle est l’espagnol ; et qu’ensuite les costariciens apprennent l’anglais. Tous les guides francophones sont certifiés. Seuls, certains guides locaux ne le sont pas, comme ceux qui vous accueilleront au sein des sites de tourisme rural et communautaire.

Les guides locaux, en cas d’autotour, vous seront soit inclus soit proposés au sein du devis de votre expert local, en identifiant les lieux clés, où il est nettement plus intéressant de bénéficier d’explications d’un local. Par contre, souvent ces guides ne parlent pas français, mais espagnols et parfois anglais.