Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Machu Picchu | Tour d'horizon


C'est l'un des plus célèbres sites touristiques du Pérou, il est un témoin de la grandeur de l'Empire Inca, il nous transporte dans un autre monde et laisse bouche bée la plupart des visiteurs ayant la chance d'y accéder, le Machu Pichu est un incontournable. Mais au-delà de la beauté du lieu, de son authenticité, certes quelque peu dégradée à cause des nombreux touristes qui s'y rendent, notamment en haute saison, le Machu Picchu, c'est avant tout un lieu qui nous transporte dans la culture Inca, ou du moins, nous oblige par son caractère spectaculaire, à nous intéresser de plus près à la civilisation Inca. Ainsi, ceux qui viennent au Machu Picchu uniquement pour admirer l'incroyable beauté du lieu, en repartent bien souvent avec un nouvel appétit, celui d'approfondir leur connaissance de la culture inca.
 

Le Machu Picchu, son histoire

Le Machu Picchu est une très ancienne cité inca (probablement construites dans les années 1400), qui fut abandonnée par les incas lorsque leur empire s'effondra dans les années 1540.
Nombre d'hypothèses circulent quant à l'usage que les empereurs incas ont fait de cette cité. Certains disent que le Machu Picchu était un sanctuaire religieux où vivait l'élite religieuse Inca, d'autres que le Machu Picchu était un peu comme une résidence de vacances pour les empereurs qui se sont succédé, et qui y ont vraisemblablement passé du temps, notamment l'empereur Pachacútec qui y possédait une résidence secondaire. Beaucoup d'experts ont d'abord pensé qu'il s'agissait d'une cité militaire, mais cette hypothèse a désormais été écartée en raison de l'architecture et de l'agencement des bâtiments et allées du Machu Picchu.


Toujours est-il que le mystère reste entier, il n'y a aucune certitude quant à l'usage qui était fait de cette cité jadis. Peut-être n'était-ce rien d'autre qu'un village parmi d'autres, mais cela demeure peu probable, car étant perché sur des monts rocheux, et étant très difficile d'accès, surtout par le passé, le travail titanesque nécessaire à l'édification du Machu Picchu suggère inévitablement un usage spécifique (d'ordre religieux par exemple).


La cité a été construite dans un but précis, mais lequel ? L'hypothèse la plus probable qui est retenue à ce jour est celle voulant que cette cité ait été un sanctuaire religieux, mais rien n'est moins sûr.

Demander un devis

Le Machu Pichu ou la cité perdue

Tous les mystères qui entourent le Machu Picchu ont ainsi aiguisé la curiosité des voyageurs, c'est l'un des sites les plus visités au monde de nos jours, et cela n'est pas sans raison, car outre la méconnaissance qui suggère la curiosité, on sait que pendant près de 400 ans, la cité est restée inhabité, elle fut tout simplement oubliée aussitôt après la chute de l'Empire Inca. Les conquistadors, imposant à cette époque leurs lois aux autochtones, n'ont ainsi jamais foulé le Machu Picchu (à priori).


C'est ainsi que le Machu Pichu demeura dans l'ombre pendant plusieurs siècles. Les royaumes, républiques et autres régimes qui se succédèrent n'ignoraient pas son existence, mais ne s'y intéressaient tout simplement pas en raison de son éloignement. Le Machu Picchu devint alors comme une légende, un lieu dont on ignore s'il existe réellement.


On en entendra parler qu'à partir de 1865, sans même savoir qu'il s'agissait véritablement du Machu Picchu, dans les écrits d'Antonio Raimondi, un naturaliste qui passa juste à côté, sans même le voir, mais mentionna des détails indiquant qu'il était au pied du Machu Picchu.


D'autres chercheurs comme lui, se rendirent sur place, Herman Gohring notamment, qui mentionna pour la première fois depuis des siècles, et édita sur une carte, l'emplacement exact du Machu Picchu. Connaissant l'histoire du Pérou et des Incas, Herman Gohring avait ainsi fait ressortir le Machu Pichu du passé en le citant et en le localisant avec précision.


Mais ce n'est pas Herman Gohring qui a propulsé le Machu Picchu sur les devants de la scène touristique. L'engouement pour le lieu est nait de photographies faites par Juan Manuel et Martín Chambi, des photographes péruviens qui ont publié des clichés du lieu dans plusieurs médias Péruviens entre 1924 et 1930, redonnant ainsi sa place au Machu Picchu, celle d'icône nationale, celle d'un symbole du passé.


L'intérêt touristique s'accrut alors de manière exponentielle, notamment dès 1948, lorsqu'une route fut créée pour faciliter l'accès au site depuis une gare à proximité.

Le Machu Picchu aujourd'hui

C'est l'un de sites les plus visités au monde, il accueille près de 2 000 visiteurs par jours. Autant dire qu'aux heures de pointe, l'authenticité du lieu perd quelque peu de son charme, mais cela n'en réduit pas pour autant l'incroyable beauté du site. Le Machu Pichu demeure incontournable, mais avec le développement effréné du tourisme, les constructions qui se multiplient dans les villages alentour vivant pour la plupart exclusivement du tourisme, le tourisme de masse, c'est pour bientôt.


Classé au patrimoine de l'UNESCO depuis 1983, le Machu Picchu pourrait se retrouver sur la liste des sites en périls d'ici peu. Si le gouvernement péruvien a conscience de l'importance de réduire le flux de touriste, ou du moins de mieux le contrôler, les réalités sociales et économiques pourraient malgré elles, empêcher la préservation du site. Le nombre de visiteurs autorisé sur le site est aujourd'hui de 2500, des projets de restriction des durées de parcours sont en réflexions, mais cela pourrait bien ne pas suffire.


En d'autres termes, si vous souhaitez partir en vacance au Pérou prochainement, incluez absolument le Machu Pichu dans votre programme de voyage, car ce sanctuaire historique pourrait ne pas conserver toute sa splendeur avec les années.


D'ailleurs, les autorités du pays veulent faciliter les échangent internationaux en construisant un aéroport international qui sera terminé en 2018, situé entre Cuzco et le Machu Picchu. Les voyageurs pourront donc venir en masse pour visiter le site. Sachant que 70% des visiteurs de la région viennent uniquement pour le Machu Picchu, que cet aéroport pourrait augmenter le nombre de visiteurs à plus de trois millions par ans, alors qu'avec moins d'un million de visiteurs par an le site est déjà surchargé, qu'en sera-t-il en 2018 ?


Le risque que le Matchu Pichu soit privé de son charme existe, aussi, il est préférable de ne pas attendre pour aller le visiter si vous envisagez de partir au Pérou prochainement.




Demander un devis