Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Le parc national de Yala d'une superficie de 1 300 km² est le deuxième plus grand parc national du Sri Lanka. C'est également le plus visité du pays[1] . Il se situe dans le sud-est du pays, et ses magnifiques paysages se composent de forêts sèches, lacs et lagunes saumâtres. Mais si on visite ce parc, c'est surtout pour l'observation des éléphants et des léopards.

L’histoire du parc national de Yala

Créé en 1938, le parc se compose de cinq blocs distincts. De plus, il y a six parcs nationaux et trois sanctuaires de vie sauvage situés juste à proximité du parc :

  • le parc national de Kumana
  • la réserve naturelle stricte de Yala
  • les sanctuaires de Kataragama, Katagamuwa et Nimalawa

A noter que Yala a subi les ravages du tsunami du 26 décembre 2004. En effet, ce dernier causa la mort de 250 personnes et de nombreux animaux.

Les 3 raisons d'y aller

Le parc national de Yala offre de nombreux atouts pour les visiteurs.

La faune très riche

Le parc national de Yala joue un rôle majeur dans la conservation des oiseaux d'eau et des éléphants du Sri Lanka. En effet, il abrite pas moins de 215 espèces d'oiseaux dont 6 endémiques au pays. Ce qui en fait l'une des 70 Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) du Sri Lanka. Sans compter les 44 espèces de mammifères recensées. Parmi eux, le fameux léopard, l'éléphant du Sri Lanka, et le buffle, qui sont des espèces menacées. On retrouve également des macaques à toque, des loris grêle, des civettes palmiste de Ceylan ou encore des chats viverrin.

Si la faune est si riche, c'est grâce à la très grande pluviométrie de la région [2] qui favorise la présence de nombreux cours d’eau. En effet, ces derniers sont autant de lieux d’abreuvage aimés des animaux.

Un écosystème exceptionnel

Côté écosystèmes, le parc allie une grande variété de paysages. En effet, il comporte des plages de sable, déserts et broussailles xérophytes du plateau de Deccan, forêts tropicales humides, forêts sempervirentes sèches,, prairies, zones humides marines et d'eau douce.

Côté culturel

Deux importants sites de pèlerinage se trouvent dans le parc :

  • Sithulpauwwa : un temple bouddhique ayant abrité pas moins de 12 000 moines. Le site compte toujours les installations de l'époque.
  • Magul Vihara construit en 87 av. J.-C et où le mariage du roi Kavan Tissa a eu lieu.

Ainsi, Yala est un important lieu de pèlerinage pour pas moins de 400 000 personnes chaque année.

Conseil pour visiter le parc national de Yala

Pour éviter le plus gros de la foule, nous conseillons de ne pas faire de safari les week-ends. En effet, le parc est également largement visité par les locaux. De plus, afin de limiter le nombre de voitures présentes dans la parc, le mieux est de partir à au moins 4 personnes.