Afrique

Omo en Ethiopie

Créer votre voyage sur-mesure
Meet local people

Changeons de regard : à la rencontre des peuples du monde

L’Omo est un fleuve qui prend sa source dans le sud des hauts plateaux et se jette dans le lac Turkana, à la frontière avec le Kenya. Avec ses 760 km, il entre dans le répartition des cours d’eau les plus longs de l’Éthiopie. Les terres qui l’entourent, lieux de vie ancestraux, comptent deux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les voyageurs en quête d’aventure et d’authenticité iront à la rencontre des peuples de la vallée de l’Omo. Sur ce territoire encore sauvage, aride et reculé, plus de 20 tribus différentes entretiennent leurs modes de vie et leurs traditions depuis des millénaires.

Environnement et peuples de l’Omo

L'Éthiopie, considérée comme l’un des berceaux de l’humanité, compte des traces exceptionnelles des premiers hominidés y ayant vécu il y a plusieurs millions d’années. La basse vallée de l’Omo fait partie de ces sites incroyables où des fossiles furent retrouvés. Cette zone représente donc un formidable témoin de l’histoire de l’Homme. C’est d’ailleurs ce qui lui vaudra son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les abords du fleuve sont habités, et ce, depuis des centaines d’années, par quelque 20 peuples semi-nomades. Chacun d’entre eux possède sa propre culture distincte. Cela entraîne des traditions, tenues, langues, mœurs, rites de passage et modes de vie bien différents les uns des autres. Parmi ces communautés, on peut découvrir les Ari, Hamer, Bana, Arboré, Mursi, Bodi ou Surma. N’oublions pas le pays Konso qui, par la manière ancestrale de construire ses villages, bénéficie, lui aussi, du classement à l’UNESCO. Le territoire de chaque ethnie est délimité par le système clanique, qui fonctionne depuis toujours, mais qui apporte parfois son lot de problèmes. En effet, les frontières sont régulièrement contestées, ce qui peut mener à divers conflits entre les tribus.

L’histoire de ces ethnies est quelque peu dissociée de celle de l’Éthiopie. Sur ce territoire reculé et isolé, l’emprise de l’évolution de la civilisation met plus de temps à arriver. Ici, l’identité régionale demeure particulièrement forte, et cela passe par l’utilisation de son propre langage, plutôt que de l’amharique, langue officielle dans le reste du pays.

Ces populations semi-nomades vivent de leurs ressources agricoles : céréales, café, fruits, légumes, miel, etc. Elles s’installent de camp en camp aux abords du fleuve, qui leur est nécessaire pour leur production. Dans cette région aride, son apport d’eau est essentiel pour le bétail et pour la végétation.

Que visiter dans la vallée de l’Omo ?

On se rend dans la vallée de l’Omo principalement pour appréhender la diversité des peuples locaux et rencontrer certaines ethnies dans leurs villages. La région de l’Omo apparaît également comme un spot privilégié pour observer la faune sauvage lors de safaris.

Partir à la rencontre des peuples de l’Omo

La manière la plus authentique de rencontrer les habitants d’une tribu demeure sans doute de se rendre aux marchés locaux. Celui de Turmi, qui se trouve sur les terres de la communauté Hamer, en représente un bon exemple. En y allant, vous pouvez observer la population vivre à son rythme, déambuler à ses occupations, et porter ses plus beaux habits et coiffes. Parfois, de simples petits détails vestimentaires indiquent la famille à laquelle la personne appartient. Cela peut passer par les bijoux, ou par l’allure des cheveux.

Vous pourrez également vous rendre de village en village, pour rencontrer des tribus bien distinctes, à seulement quelques kilomètres les unes des autres.

Vous visiterez un hameau Arboré, pour y découvrir les grands colliers de perles, spécifiques aux femmes de cette communauté. En explorant un village Karo, vous observerez leur art corporel, qui a traversé les âges. Les membres de plusieurs ethnies peuvent en effet être reconnaissables grâce aux peintures qu’ils portent. Celles-ci sont produites à base de pigments végétaux et leurs formes diffèrent d’un groupe à l’autre. Dans un village Surma, vous assisterez à la cérémonie du Donga, réalisée avec des bâtons de lutte. Dans un hameau de la communauté Hamer, vous pourrez vivre le rite de passage des jeunes hommes qui doivent courir sur le dos de plusieurs vaches alignées.

N’oublions pas une visite dans le parc national du Mago, qui compte une importante population de l’ethnie des Mursi. Leur tradition la plus impressionnante reste sans aucun doute celle des femmes qui portent un disque de terre cuite inséré dans leur lèvre inférieure. Ce rituel est réservé aux filles et aux femmes de castes élevées. La taille du plateau équivaut à la dot qu’il faudra verser pour la prendre comme épouse. Pour placer l’accessoire, une extraction des incisives du bas est nécessaire, puis le diamètre des pièces augmentera avec le temps.

Enfin, n’hésitez pas à visiter le musée d’ethnologie de Jinka, qui retrace l’histoire de certaines tribus de l’Omo, ainsi que leur mode de vie et leur culture.

Pour aller encore plus loin, découvrez notre guide « Rencontrer les peuples de l’Omo ».

Observer la faune sauvage éthiopienne

La région compte deux parcs nationaux : celui de l’Omo et celui de Mago. Ce dernier abrite les quelques résistants de buffles, de girafes et d’éléphants, qui ont subi et endurent encore le braconnage. Plus de 70 types de mammifères y vivent et quelque 150 espèces d’oiseaux, pour lesquels les cours d’eau sont de véritables paradis. Ils hébergent des colonies d’hippopotames et de crocodiles, qu’il est possible de remarquer depuis les berges. Ils résident également dans le lac Chamo, plus à l’est. Quelques singes viendront aussi vous divertir durant votre safari.

Enfin, aux alentours, rendez-vous dans le parc national des montagnes de Balé. Vos séances d’affût et beaucoup de patience seront peut-être récompensées par l’observation du mythique loup d’Abyssinie, espèce endémique d’Éthiopie.

Nos conseils pratiques pour votre visite de la vallée de l’Omo

Nous vous conseillons de vous rendre dans la région de l’Omo de juin à septembre et de décembre à janvier. N’allez pas dans la vallée durant la saison des pluies, car cette zone très reculée devient inaccessible pendant la mousson. Les rivières y sont régulièrement en crue et les chemins se trouvent très vite impraticables. Vous ne serez tout de même pas à l’abri d’un orage quand les mois sont normalement les plus secs. Pour autant, vous éviterez les grosses averses, qui peuvent gâcher et changer tout votre programme.

Aussi, vous pouvez tout à fait imaginer dédier votre voyage entier à la rencontre des communautés du sud de l’Éthiopie. Notre idée de circuit Peuples de l’Omo dure 13 jours et offre ainsi une immersion privilégiée et authentique. Passer trop vite dans la région ne vous permettrait pas d’appréhender en profondeur la diversité des cultures de ce territoire éthiopien. Nous faisons en sorte de pouvoir vous proposer une expérience au rythme des habitants lors des marchés locaux. C’est, en effet, un très bon moyen pour capter l’atmosphère des lieux et des modes de vie.

De plus, cette zone de l’Éthiopie est sujette au paludisme. Évoquez un traitement antipaludéen avec votre médecin, en amont de votre périple dans l’Omo. Aussi, portez au maximum des vêtements longs, amples et clairs pour vous protéger des piqûres de mouches tsé-tsé, qui pullulent dans la région. Retrouvez tous nos conseils pour votre santé en Éthiopie dans notre guide dédié.

Enfin, sachez que les photos de membres des tribus sont payantes dans la vallée de l’Omo. Possédez sur vous de petites coupures de 5 ou 10 birrs afin de pouvoir régler chacun des portraits que vous capturerez.

Vous aimerez aussi

Addis-Abeba en Ethiopie

Axoum en Ethiopie

Gondar en Ethiopie

Les Églises rupestres du Tigré en Ethiopie

Harar en Ethiopie

Lac Tana en Ethiopie

Parc national du Simien

Lalibela en Ethiopie

Danakil en Ethiopie

Inspirations voyage

Toutes nos idées de circuits en Ethiopie

Ethiopie Histoire et civilisations

Trésors d'Ethiopie

La découverte des principaux sites culturels : Bahar Dar, Gondar, Lalibela. Découvrir ce circuit
Ethiopie Découverte et immersion

Route historique d’Abyssinie

Une découverte compléte du Nord avec les paysages grandioses du Simien. Découvrir ce circuit
Ethiopie Découverte et immersion

Ethnies et Nord historique

Un circuit alliant découvertes culturelles et rencontres ! Découvrir ce circuit
Ethiopie Voyage randonnée

Randonnée dans le massif du Simien

Un des plus beau trekking d’Afrique ! Sans oublier les sites historiques d’Abyssinie. Découvrir ce circuit
Ethiopie Découverte et immersion

Abbyssinie et Djibouti

Un circuit époustouflant qui mêle le Nord de l'Ethiopie et Djibouti. Découvrir ce circuit
Ethiopie Peuples du monde

Peuples de l’Omo

Un périple le long du Grand Rift Africain à la rencontre des tribus du Sud. Découvrir ce circuit
Grenoble
SERVICE ÉCLAIREUR

Vous avez un projet en tête ?

Discutons-en !

Nous ne pouvons pas dévoiler tous nos secrets sur Internet... Pour commencer, appelez notre agence à Grenoble, nos gentils éclaireurs vous en diront plus.

Pour vous orienter, faites appel à un éclaireur :

04 58 00 53 93 du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h

Nos garanties Toujours à vos côtés
  • Une équipe sympa à votre service

    De Grenoble aux 4 coins du monde, notre équipe est à vos côtés pour une immersion sur-mesure inoubliable.

  • Un prix juste et transparent

    C’est notre engagement pour que chacun puisse vivre sa passion.

  • Cocooning service

    On est présent à chaque étape de votre voyage avec une assistance 24h/24 où que vous soyez.

  • Facilité de paiement

    Chez nous, même le paiement est sur-mesure ! Vous avez la possibilité de l’échelonner à votre rythme.