Afrique

Les Églises rupestres du Tigré en Ethiopie

Créer votre voyage sur-mesure
Meet local people

Changeons de regard : à la rencontre des peuples du monde

Le Tigré, région du nord-est de l’Éthiopie, se caractérise par un environnement aride et un passé mouvementé. Situé au cœur de l’ancienne Abyssinie, berceau de l’Éthiopie actuelle et du christianisme orthodoxe éthiopien, le Tigré regorge de trésors historiques discrets. Parmi ceux-là, on comptabilise quelque 125 églises rupestres, parfois cachées dans les montagnes escarpées les plus hautes de ces terres. Leur accès difficile, au milieu de paysages époustouflants, et leurs peintures impressionnantes attirent des visiteurs du monde entier. Découvrez l’alliance unique de la culture et de la nature dans cette expérience hors du commun.

L’histoire et l’environnement des églises rupestres du Tigré

Les prêtres locaux, encore en fonction dans ces nombreux sanctuaires, estiment la fondation de ces édifices au IVe siècle apr. J.-C. C’est en l’an 330 que le christianisme orthodoxe atteint les frontières de l’Abyssinie et devient la religion du roi Ezana, ainsi que de son empire. Selon ces ecclésiastiques, les monuments auraient donc été construits dans cette même foulée, pour démontrer la foi des habitants. Pourtant, les historiens et chercheurs s’accordent sur le fait que les bâtisses auraient été érigées du IXe au XVe siècle.

Aujourd’hui, les églises rupestres du Tigré seraient au nombre de 125. Mais ce sont sans compter celles qui pourraient encore être cachées et dissimulées à la vue, et qui n’attendent que d’être découvertes.

Multiples d’entre elles sont aménagées et décorées directement dans la roche, et dressées au cœur des montagnes, en altitude, comme dans le massif de Gheralta. Leurs emplacements paraissent parfois vertigineux, perchés sur des pics ou à même des parois escarpées et raides. Dans ces zones, les pierres peuvent être plus facilement creusées. Mais la raison principale est que, plus elles se situent en hauteur, plus elles se trouvent proches du ciel et de Dieu. C’est sans oublier que dans cet environnement reculé, le recueillement et le calme demeurent plus simples à atteindre. Des randonnées d’une ou plusieurs heures peuvent être requises pour les visiteurs, mais également pour les fidèles. Ces derniers participent à ces marches avec ferveur, tout en prouvant leur dévotion.

Dans les paysages arides de la région du Tigré, les sanctuaires sont accompagnés d’une faible végétation, composée principalement d’espèces résistantes. Parmi elles, on retrouve des cactus, des acacias, des aloe vera ou des genévriers piquants. Les hauts monticules de roche et autres pics sont entourés de falaises abruptes, comme taillées au couteau. La terre, d’un jaune orangé, reste sèche et chaude une bonne partie de l’année. Quelques singes se laissent parfois apercevoir dans cet environnement rude. L’expérience d’une randonnée sur ces terres peut s’avérer exigeante, et pourtant, cela n’enlève rien à la beauté sauvage des abords.

Les principaux sanctuaires à visiter dans le Tigré

Deux grands ensembles d’églises rupestres peuvent être privilégiés lors de votre excursion dans le Tigré. Vous aurez la chance d’observer celles aux alentours de Degoum, et celles, plus célèbres, du massif de Gheralta. Pour une découverte approfondie des lieux, vous pouvez compter deux à trois jours de visite pour ce dernier.

Les églises rupestres du massif du Gheralta

Le massif montagneux du Gheralta compte près d’un quart des 125 sanctuaires rupestres du Tigré. On y trouve quelques-uns des plus impressionnants, par leur situation géographique, le paysage qu’ils offrent, et les peintures colorées qui ornent leurs murs. Malgré l’environnement sec et aride, de superbes randonnées vous y attendent.

Dans cette zone, le rendez-vous immanquable reste sans aucun doute l’église Abuna Yemata. Elle est considérée comme la plus difficile d’accès. Particulièrement recluse dans la montagne, une marche d’une heure demeure nécessaire pour l’atteindre. Celle-ci se termine par une étape d’escalade, où vous êtes aidé d’une corde pour avancer dans ce passage raide. Les plus sensibles au vertige s’abstiendront de l’expérience… Mais le point de vue vaut vraiment le détour ! En entrant, vous découvrez des peintures représentant des apôtres et des saints, dans un état de conservation remarquable.

Ensuite, les chapelles de Mariam Korkor et Abuna Daniel vous proposent une randonnée d’approche sportive, mais incroyable. La vue sur les paysages du Gheralta, dignes du Monument Valley américain, est impressionnante. Les iconographies symbolisées sur les murs dateraient du XIIIe au XVIIe siècle et demeurent, ici aussi, d’une richesse spectaculaire.

Enfin, ne manquez pas celle d’Abuna Gabra Mikael, avec ses représentations bibliques au jaune et au bleu omniprésents, et celle de Mariam Wukro.

Les sanctuaires autour de Degoum

Cette zone compte deux des plus belles églises du Tigré. Celle d’Abuna Abraham devient accessible après une heure de marche. Les peintures sont omniprésentes à l’intérieur : sur les murs, le plafond et les piliers. Le trésor qu’elle garde attentivement consiste en un éventail, composé de 34 facettes représentant des figures de la Bible.

Enfin, ne manquez pas le sanctuaire de Yohannes Maeqdi, dont la grandeur et les œuvres originales et très bien conservées vous procureront un dépaysement total.

Les autres églises rupestres à ne pas manquer dans le Tigré

On trouve dans la zone autour d’Atsbi de très belles églises, beaucoup plus accessibles que dans le Gheralta. Entre toutes, celle de Mikael Imba demeure sans doute l’une des plus remarquables. Vous n’y verrez pas de peintures murales, hormis la croix représentée au plafond. Pourtant, elle étonne par sa taille imposante, soutenue par d’importants piliers cruciformes. Dans ce secteur, ne manquez pas non plus celles de Dabra Selam et de Mikael Barka.

Près d’Abbi-Addi, les églises d’Abba Yohanni et de Gabriel Wukien valent également le coup d'œil, mais sont malheureusement interdites aux femmes.

Vous pouvez opter pour une pause proche de Wukro, où le sanctuaire Abreha et Atsheba abritent une histoire très ancienne et de belles peintures. Puis, continuez votre exploration avec celui de Kirkos.

Aux environs de Sinkata, il est possible de visiter Medhane Alem Adi Kasho, considérée comme l’une des plus ancestrales du Tigré. Enfin, les véritables passionnés s’arrêteront au monastère de Dabra Damo (interdit aux femmes), le plus vieux du pays. L’ascension jusqu’au lieu apparaît quelque peu sportive, mais le panorama au sommet est époustouflant.

Nos conseils pour profiter de votre visite dans les églises du Tigré

Retrouvez toutes nos recommandations pour que votre expérience à la découverte des sanctuaires rupestres du Tigré se passe au mieux :

● Une telle excursion se prépare bien en amont. En effet, les sites étant très éloignés les uns des autres, et parfois difficiles d’accès, il est essentiel d’en privilégier quelques-uns et d’organiser son circuit en fonction.

● Apportez le matériel adéquat pour vos randonnées et marches d’approche. Prévoyez de l’eau en bonne quantité, des encas, des chaussures montantes et une protection contre le soleil, entre autres. Aussi, munissez-vous d’une lampe torche, pour apprécier les détails à l’intérieur.

● Votre expérience ne sera possible qu’avec un guide local, sans quoi vous risqueriez de ne jamais repérer les sanctuaires et de vous retrouver en insécurité. De plus, les accompagnateurs professionnels informeront les prêtres de votre arrivée, afin que vous ne trouviez pas les portes fermées à double tour.

● En plus des droits d’entrée dans les églises, attendez-vous à devoir donner des pourboires aux ecclésiastiques, et même à verser une aumône supplémentaire. Soyez vigilant à ne pas participer à la mendicité, qui représente un vrai fléau dans la région. Aussi, portez une attention aux tarifs exorbitants qui vous seront demandés pour vous aider à grimper les endroits les plus raides à l’aide de cordes. Parlez-en à votre guide en amont pour qu’il vous aide dans ces moments-là. Et n’oubliez pas de retirer assez d’argent avant votre expédition.

● Pensez à vous déchausser avant d’accéder à l’intérieur d’un sanctuaire et à être assez couvert pour ne pas vous voir refuser l’entrée.

Vous aimerez aussi

Harar en Ethiopie

Addis-Abeba en Ethiopie

Gondar en Ethiopie

Parc national du Simien

Danakil en Ethiopie

Axoum en Ethiopie

Lac Tana en Ethiopie

Lalibela en Ethiopie

Omo en Ethiopie

Inspirations voyage

Toutes nos idées de circuits en Ethiopie

Grenoble
SERVICE ÉCLAIREUR

Vous avez un projet en tête ?

Discutons-en !

Nous ne pouvons pas dévoiler tous nos secrets sur Internet... Pour commencer, appelez notre agence à Grenoble, nos gentils éclaireurs vous en diront plus.

Pour vous orienter, faites appel à un éclaireur :

04 58 00 53 93 du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h

Nos garanties Toujours à vos côtés
  • Une équipe sympa à votre service

    De Grenoble aux 4 coins du monde, notre équipe est à vos côtés pour une immersion sur-mesure inoubliable.

  • Un prix juste et transparent

    C’est notre engagement pour que chacun puisse vivre sa passion.

  • Cocooning service

    On est présent à chaque étape de votre voyage avec une assistance 24h/24 où que vous soyez.

  • Facilité de paiement

    Chez nous, même le paiement est sur-mesure ! Vous avez la possibilité de l’échelonner à votre rythme.