Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Il y a 116 volcans au Costa Rica, dont 5 actifs aujourd’hui, et 2 endormis.
Petit tour d'horizon des volcans actifs du Costa Rica.

Le Volcan Arenal

Volcan Arenal Costa Rica


Situé au sein du Parc National du Volcan Arenal, le volcan est entré en activité le 29 juillet 1968. Depuis, on observe de régulières éruptions, environ toutes les 2 à 3 heures, il projette alors de la lave et des cendres. Aujourd’hui, elles sont minimes, et ne mettent pas en danger les populations des alentours. La dernière grosse éruption date de 1993, et, avant cela, dans les années 7O, où l’explosion avait créé un deuxième cône.
Il possède 3 cratères, dont le plus vaste est également le plus spectaculaire, en affichant des mensurations impressionnantes : 1300 mètres de diamètre et 300 mètre de profondeur. Au centre, il y a un lac aux eaux bleues-vertes, laissant échapper des vapeurs qui retombent par la suite sous formes de pluies acides. Le second est, quant à lui, un cratère « éteint », appelé le Lago de Botos, perdu au cœur d’une végétation verdoyante et exubérante, abrite un lac d’un beau bleu aux eaux fraîches. Enfin, le troisième cratère est lui aussi éteint, nommé Von Frantzius, permet l’observation d’une faune et d’une flore riches.
Les vulcanologues disent que le volcan montre des signes de cycle de repos, ce qui signifie que celui – ci commence à se rendormir. Ils ont également mis en évidence que les cycles de repos précédents de l’Arenal étaient de 600 ans. Néanmoins une caméra de surveillance est toujours postée afin de le surveiller en temps réel.

Le Parc National du Volcan Arenal

Le Parc National du volcan Arenal s’étend quant à lui sur 12 016 hectares, et a été créé en 1994.
La saison sèche à lieu de décembre à mai. Cette saison sèche est accompagnée par du vent. Les mois les plus pluvieux sont de Juin à Novembre.

Vous y verrez de nombreux oiseaux dont les plus recherchés sont les toucans, colibris et larges rapaces. Des papillons voleront proches de vous, et les singes hurleurs et tatous sauront vous surprendre par leur cris ou leur apparence rigolote.

Vous arpenterez des chemins bordées par des cèdres, chênes noirs, fougères, et dans les plaines, ce seront des arbres fruitiers qui feront varier les paysages : orangers, cacaotiers
Il est tout à fait possible de se promener dans le Parc National du volcan Arenal, sans pour autant faire l’ascension du Volcan. Mais vous pourrez tout de même observer les coulées de laves à sa base. Ceci dit, vous ne pourrez pas le manquer : il occupe la majeure partie du paysage à partir de la vallée. Il y a également une belle balade à faire, sur un sentier balisé qui fait 5.3 km. Très intéressante, elle vous fera traversé une forêt secondaire et un champ de lave. De niveau très facile, elle est accessible à tous. Il faut compter environ 2h30 à 3 heures de marche.

Le Volcan Turrialba


Volcan Turrialba Costa Rica


Il est situé à environ 40 km de San José, au sein de la Cordillère centrale et de sa réserve forestière. Il atteint une altitude de 3340 mètres.

Son nom Turrialba fait l’objet d’une légende et d’une étymologie. En effet, la première voudrait que le nom est été donné par des conquistadors espagnols, car des nuages de fumée blanches s’échappaient du sommet, ainsi ils l’auraient appelée la « Tour Blanche » soit « Torre Alba ». Mais étymologiquement, dans la langue des indigènes Huetar, « Turiri » signifie « feu » et « aba » signifie « rivière », donc « rivière de feu ».

La dernière éruption a été enregistrée en 1866, mais en 2010 des projections de cendres ont été constatées.

Constitué de 3 cratères également, c’est celui du milieu qui fait office de lourde surveillance, avec une caméra rapportant des images toutes les 10 secondes de l’activité de ce colosse. Il est rentré dans une phase très active : des fumerolles de vapeur de soufre s’échappe de ce dernier, et de faibles secousses sismiques ont été enregistrées également. Les vulcanologues s’attendent à une remontée de magma dans les années qui arrivent.

Cependant il est possible de descendre dans le cratère, en se renseignant au préalable, des activités volcaniques du jour. Mais sinon, le tour du Volcan se pratique et offre une vue, par temps dégagé, sur les Volcans Irazu, Brava et Poas.

Au cours de vos balades et ascension du Volcan Turrialba, vous apprécierez un climat plus frais que dans le reste du Costa Rica. Vous serez entouré par une forêt dense qui abrite une petite centaine d’espèces d'oiseaux, dont le Quetzal, le solitaire à tête noire et des colibris ; des coyotes et des singes ont également été observés. Des fougères, mousses, bambous et petits buissons composent les paysages.

Lors de votre ascension ou de la descente du Volcan, vous traverserez des champs de café et de cannes à sucre, ainsi que des pâturages de vaches laitières. De nombreuses rivières traversent ces paysages, où la pratique du rafting est très répandue grâce à une eau aux températures agréables et des rapides très appréciables. Enfin, le Volcan Turrialba se trouve à proximité de sites pécolombiens costariciens, qui peut ainsi constituer une pause culturelle, avant de reprendre le trekking.

Le Volcan Irazu

Volcan Irazu Costa Rica


Au sein de la Cordillère Centrale, le volcan Irazu culmine à 3432 mètres, offrant par temps clair, une vue exceptionnelle sur les 2 océans qui bordent le pays.
Situé dans le Parc National Irazu, qui a été crée en 1955, soit l'un des plus vieux Parcs Nationaux du Costa Rica, ce volcan est de nouveau entré dans une phase active en 1723, et en s’est pas rendormi depuis. Presque 30 éruptions sont enregistrées depuis, la dernière datant de 1994, où l’explosion avait entrainé un glissement de terrain au sein de la vallée du Rio Sucio. Sinon, la plus spectaculaire éruption de notre temps remonte à 1963, lors de la visite du Président JF. Kennedy au Costa Rica, où le volcan n’a pas arrêté de cracher des cendres jusqu’à San José, pendant 2 ans, entrainant un mode de vie des habitants de la vallée centrale – rappelons que c’est la région la plus habitée du Costa Rica – des plus difficiles : ils sortaient avec des parapluies pour se protéger des pluies de cendres, et balayaient leurs toits sans quoi ils s’effondraient.

Aujourd’hui, le volcan est de nouveau calme en apparence. Les seules manifestations, sont des fumerolles qui s’échappent des parois du Volcan à 90°c, tout comme de fines coulées de lave. Quant au lac du cratère principal, de couleur vert kaki, il dégage des vapeurs de soufre.

Irazu est le volcan le plus haut du Costa Rica. Massif, sa hauteur impressionne peu puisqu'il est aussi très large. Il a 5 cratères, le plus important est large de 1052 mètres, avec des eaux vertes de 30°. Le cratère formé lors de la première éruption en 1723, renferme quant à lui, un petit lac rougeâtre. C’est le cratère Diego de la Haya. Le cratère Playa Hermosa, est lui, recouvert de végétation, alors que les deux derniers cratères forment l’ensemble des Fumarolas.

Le Parc National du Volcan Irazu

D’une surface totale de 2309 hectares, ce petit Parc National est l’un des principaux lieux d’attraction au Costa Rica. En effet, ces 5 cratères, ces lacs et la vue qu’ils offrent en font un lieu clé du Costa Rica.

Même si les éruptions du volcan ont été désastreuses, elles ont donné à cette région une terre fertile.
Mais outre cela, la végétation y est très réduite, voire désertique.

Cela dit, des animaux subsistent : lapins, coyotes et quelques oiseaux. Il est possible de faire de courtes randonnées, sur des sentiers balisés.

Le volcan Poas

Volcan Poas Costa Rica


Le Volcan Poas a une hauteur de 2704 mètres, et est situé au cœur du Parc National Poas.
En activité connue, depuis 1747, c’est en 1910 que l’on enregistre la plus grosse éruption, avec un geyser de lave de 8 km de hauteur. En 1989, le geyser, moins impressionnant, mais de force spectaculaire tout de même, atteint 1,5km… Ce volcan est constitué de 3 cratères. Les vulcanologues placent la chambre magmatique à seulement 400 mètres sous le lac du cratère principal. Ce lac, d’un bleu laiteux, laisse échapper des petits geysers de soufre, qui retombent sous forme de pluies acides. Si elles sont trop importantes, elles entraînent la fermeture du Parc. Le second cratère est appelé Lago de Boto, possède des eaux bleues intenses froides, et est entouré d'une végétation importante. Le 3ème cratère, quant à lui, est inaccessible de par l’importante végétation alentours.

Le Parc National du Volcan Poas

Sur presque 6 hectares, le Parc National du Volcan Poas s’étend. Il est très facile d’accès, et permet d’observer le Volcan. Il est très fréquenté et accueille des milliers de touristes, surtout durant la saison sèche, entre décembre et avril.

De nombreux itinéraires sont marqués afin de permettre aux visiteurs de marcher aux alentours du Volcan et ainsi d’observer et découvrir la faune et la flore avoisinantes. Il fait l’objet d’une grande richesse naturelle, passant de paysages de forêt tropicale de haute altitude à celui qu’offre le Lago de Boto. Mais le plus beau spectacle est l’observation du cratère encore en activité : des fumées blanches s’échappant du lac vert sont impressionnantes.

Au cours de vos marches autour des cratères vous pourrez être amenés à voir près de 80 espèces oiseaux, dont le Quetzal et des colibris. Les principaux mammifères sont les écureuils, les putois, les belettes et les coyotes.

La flore y est relativement « feuillue » : sur les troncs des chênes, cèdres et cyprées il y aura lichens et mousses bordés par d’importantes fougères… Mais surtout des orchidées.

Volcan Rincon de la Vieja

Lac de Rincon Vieja costa rica


Le Volcan Rincon de la Vieja est au sein de la Cordillère du Guanacaste, dans le Parc National du volcan Rincon de la Vieja, et culmine à 1895 mètres. Au sein de cette cordillère, plusieurs sommets sont des Volcans, dont certains sont éteints. Le Rincon de la Vieja est en fait un volcan dont le cône a été construit grâce aux éruptions successives des huit autres cratères de ce massif volcanique.

L’activité du Volcan est importante, il est donc obligatoire de bien s’informer sur les dernières tendances du volcan avant d’entreprendre l’ascension du cratère. En effet, l’activité se caractérise essentiellement par des fumerolles, des lacs de boue bouillonnantes et des geysers. Etant donné que le sol de la région est poreux : l’eau de pluie pénètre au sein de la chambre magmatique, qui chauffe telle une cocotte minute, ne laissant filtrer vers l’extérieur qu’une partie de cette eau sous forme de gaz brulant, boue… et éjecte avec puissance à plusieurs kilomètres autour du volcan. La pression de la chambre magmatique est considérable, avec des températures atteignant les 2800°c.

C’est pour cette raison que l’on trouve, bien avant les pentes du volcan des lacs de boues « crépitant », des sources d’eau chaude, des mini-geysers expulsant eau et vapeur…

Le Parc National du volcan Rincon de la Vieja

Celui-ci est très intéressant car il possède divers paysages : mares de boue bouillonnantes, sources d’eau chaude, cascades, cheminées naturelles … Au sein d’un environnement plat et de pâturages. C’est donc sur 14 083 hectares que vous arpenterez ce beau massif volcanique.

Ce parc protège 4 types de forêt :

  • Forêt Ripisylve,
  • Forêt Tropicale Humide de basse montagne,
  • Forêt Tropicale Humide de moyenne montagne,
  • Forêt Tropicale Humide de haute montagne.

Par conséquent, cet environnement permet de donner lieu à une biodiversité riche, et facilement observable. On retrouve parmi la faune la plus convoitée :

  • 250 espèces d’oiseaux, dont l’oiseau cloche, le grand hocco, des perroquets et des toucans.
  • Tatous,
  • Singes Hurleurs,
  • Capucins,
  • Tapirs,
  • Jaguars,
  • Pumas …

La flore est forcément éclatante, surtout grâce à la concentration de la fleur nationale, l’orchidée Guaria Morada.

Enfin ce Parc National du Costa Rica, offre de beaux itinéraires de randonnée, mais surtout un des plus important trekking du pays, de 16km.

C’est l’ascension du cratère du Volcan Rincon de la Vieja, mais cela vous prendra 8 heures de marche en moyenne (A/R) pour 16km, pour 1160mètres de dénivelé. Vous passerez par le cratère Von Seebach. De plus, l’ascension, contrairement à d’autres volcans, est loin d’être facile, la piste étant constituée d’un sol pentu et caillouteux. Des guides sont recommandés pour cette ascension. Et il faudra se renseigner sur la faisabilité du trek auprès des autorités, à cause de l’activité du volcan.

D’autres randonnées plus simples sont également très appréciables et permettent aussi la découverte de la faune et de la flore locale. Par exemple, vous pouvez faire une randonnée de 10km, en direction des cascades de Cangrejo. Des guides peuvent également vous accompagner, et pourront ainsi vous expliquer ce que vous verrez et rencontrerez.

Les autres activités que vous pouvez apprécier lors de la visite de ce parc sont :

  • Les randonnées à cheval, de plus en plus réputées,
  • Rafting sur le Rio Cocobici,
  • Observation ornithologique.