Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Entre la mer, la montagne et le désert se situe Tiznit, ville berbère où le bon vivre n’est plus à démontrer. Avec 80.000 habitants environ, Tiznit vous offre à la fois des prestations de qualité que l’on peut retrouver dans une grande ville (hôtels, restaurants, patrimoine culturel, internet…) tout en vous permettant d’explorer la nature à proximité.

Où se situe Tiznit ?

Située dans la région du Souss, au sud du Maroc, Tiznit est à environ 200 km en dessous d’Essaouira et 300 km de Marrakech. À la fois proche des côtés (15 km) et des plaines luxuriantes à proximité des montagnes, Tiznit offre un panorama et des excursions variées, idéales si vous êtes adeptes du caravaning ou des road-trips.

La meilleure période pour visiter Tiznit

Avec des hivers relativement clément (20° en moyenne en janvier/février) et des étés plutôt chauds (35°), vous avez le choix du roi (du Maroc !) pour partir à Tiznit, selon vos envies. Ville côtière, on vous conseillera tout de même la période de mai à octobre pour profiter pleinement des plages.

L’Histoire de Tiznit

La création de Tiznit repose sur un mythe, où une femme de grande beauté s’était repentit de ses péchés. En signe de pardon, Allah a fait jaillir une source à ses pieds, que l’on connaît aujourd’hui comme la source bleue qui peut se visiter dans la ville.

Depuis, et comme de nombreuses cités de l’arrière pays, le village de Tiznit est devenu un bastion contre la colonisation étrangère, en construisant des remparts qui entourent l’ancienne médina. Longs de 7 kilomètres, ils comprennent 9 portes et 36 tours. La ville est aujourd’hui connue pour son ambiance où il fait bon vivre mais aussi son orfèvrerie, comptabilisant plus d’une centaine de bijouteries en argent.

À voir / à faire à Tiznit

Si l’on vous conseille les immanquables à faire lors d’un séjour au Maroc, comme tester un hammam, visiter le souk de la ville ou craquer pour un tajine ou couscous, voici quelques activités propres à la ville de Tiznit :

  • Se balader dans le jardin de la source bleue, Aîn Zerka, réhabilité depuis 2015. Source naturelle dont nous vous avons exposé l’histoire un peu plus haut, vous pourrez aussi observer à proximité la tombe de “Lalla Zninia”, la jeune femme à l’origine de la légende.

  • Négocier des bijoux à la Kissaria, le souk des bijoutiers. Suite à la construction des fortifications de la ville contre les tribus rebelles du Sud, les orfèvres juifs ont été transférés dans l’enceinte de la ville et lui ont donné sa réputation de ville des bijoutiers. En hommage aux maîtres artisans, les “Mâalems” et leur savoir-faire traditionnel qui fait la fierté de la ville, craquez pour des bijoux en argent, spécialité locale.