Devis express Service client : 04 58 00 53 93

La grande migration des gnous

C’est une des plus grandes migrations animalières du monde : entre un et deux millions de gnous traversent le Serengeti, en Tanzanie, pour trouver leur nourriture. Ils sont suivis par plusieurs centaines de milliers de zèbres et son cortège de prédateurs. Ce spectacle impressionnant est devenu un des grands classiques du safari.

Les étapes de la migration

La grande migration est un événement annuel, qui concerne principalement deux espèces qui migrent du Sud vers le Nord dans le but de trouver de l’eau et de la nourriture. La migration rassemble environ 2 000 000 gnous et 300 000 zèbres. Des gazelles peuvent se joindre à eux, car elles ne peuvent brouter que l’herbe rase, et les gnous leur servent de débroussailleuse.

De Décembre à Mars, gnous et zèbres se concentrent dans les vastes plaines du Serengeti, après la saison des pluies. Plus précisément, de Janvier à mi-Mars les gnous restent dans la région de Ndutu. Cette région, à cheval entre le cratère du Ngorongoro et le Serengeti est un terrain de chasse exceptionnel où il n’est pas rare de voir un guépard courser sa proie.

En Avril – Mai, la migration se dirige vers l’ouest du Serengeti. Toujours à la recherche de nouveaux pâturages, dès la fin mai, les gnous délaissent les plaines de l’ouest pour se déplacer plus au nord. C’est une période de transition entre la saison des pluies et la saison sèche.

En Juillet les troupeaux s’assemblent le long de la Mara River, dernier obstacle à franchir avant de rejoindre le Maasai Mara. C’est d’ailleurs une image très populaire, car la rivière devient le lieu d’un spectacle où les crocodiles attendent leurs proies…

De Juillet à Octobre une grande partie des gnous est donc à Maasaï Mara au Kenya.


Géographie, Climat et Occupation du Serengeti

A partir de Mars, les gnous remontent du Sud du Serengeti, vers le Nord, afin d'entamer la Grande Migration en Mai. Vers Juillet, ils auront atteint le Kenya, et redescendront dans le Sud du Serengeti pour mi-décembre jusqu'à Mars.

Le Sud du Parc National du Serengeti, est plus sec que le Nord, mais a également les plus belles plaines de pâturages durant la saison des pluies (Mars à Mai) ce qui explique que, ces herbivores y séjournent jusqu’en Mai. Ils profitent de ces prairies riches pour prendre des forces et élever leurs bébés. Cependant, lorsque la nourriture et l’eau se raréfient drastiquement, lors de la saison sèche ils se ruent en quête de verdure, de rivières et de lacs.

Le Nord du Parc National ainsi que son côté ouest bénéficient d’un niveau de pluies plus important qu’au Sud et qu’à l’Est ce qui maintient un niveau d’eau permanent dans les lacs et rivières de ces régions.

Le temps d'un circuit en 4x4 à travers les plaines du Serengeti, partez observer les animaux sauvages mettre bas, traverser l'impitoyable rivière Mara et ses crocodiles et parcourir les plaines infinies ! Le reste de l'année vous pouvez également réaliser de très beaux safaris dans les parcs nationaux ou autour des lacs de Tanzanie. Construisez vous-même votre voyage en Tanzanie en contactant notre expert local.


Description de la Grande Migration des gnous

La Grande Migration des plaines du Serengeti est pour nous l'un des phénomènes les plus fascinants de notre planète. Sur quelques mois, ce ne sont pas moins de 1 500 000 gnous et de 300 000 zèbresqui parcourent des centaines de kilomètres à la recherche de nouvelles prairies.

Ils marchent plus de 1000 kilomètres lors de chaque cycle, pour aller du Sud du Serengeti au Masaï Mara, qui se situe au Kenya. Ils forment sur le parcours des troupeaux de 30, voire 40 kilomètres de long, une impressionnante scène de vie sauvage !

Ces herbivores « avalent » jusqu’à 80km par jour, en affrontant tous les prédateurs carnivores qui menacent le bon déroulement de cette expédition. Au cours de votre observation, peut-être aurez-vous l'occasion d'assister à de terribles scènes de chasse. Lions, hyènes, léopards et guépards attendent de pied ferme le troupeau.