Afrique

La politique en Éthiopie

Créer votre voyage sur-mesure
Meet local people

Changeons de regard : à la rencontre des peuples du monde

L’histoire politique de l’Éthiopie reste très mouvementée. Aujourd’hui, le système éthiopien fonctionne autour d’États régionaux, créés sur la base des communautés ethniques du pays. Ce fonctionnement survint à la destitution du dernier empereur éthiopien en 1975 et la mise en place d’une démocratie en 1995. Pourtant, il demeure à l’origine de nombreux conflits qui font encore parler d’eux de nos jours.

Le président de l’Éthiopie et son régime politique

L’Éthiopie était dirigée par un empereur jusqu’en 1975. Elle est devenue une démocratie vingt ans plus tard, en 1995. Depuis cette date, elle porte le nom de République fédérale démocratique d’Éthiopie. En 1991, le mouvement rebelle tigréen vainquit l’administration militaire provisoire de l'Éthiopie socialiste, qui était à la tête du pays depuis la fin du régime impérialiste. Depuis cette date, l'Éthiopie s’est développée autour du « fédéralisme ethnique », qui se caractérise par 9 États régionaux et 2 villes-régions, dont chacun possède un pouvoir semi-autonome. L’autorité n’est plus centralisée auprès du président, le titre demeurant d’ailleurs honorifique, mais répartie entre les territoires, qui comptent chacun leur Constitution.

Les nombreux désaccords entre le gouvernement et les différents partis politiques restent toutefois à l’origine de la hausse des conflits internes depuis 2010. L’année 2020 a été marquée par un affrontement d’ampleur entre la tête de l’État et le Front de Libération du peuple de Tigré. Un traité pour cesser les hostilités fut signé fin 2022, ramenant la paix dans le nord du pays. Pourtant, le risque d’émeutes contre les autorités ou entre les communautés ethniques éthiopiennes demeure encore bien présent.

En 2018, une femme, Sahle-Work Zewde, est élue présidente de la République fédérale démocratique d’Éthiopie pour la première fois.

L'empereur d’Éthiopie

Jusqu’en 1975 et pendant plus de 3 000 ans, l’Éthiopie était dirigée par un empereur. Celui-ci possédait la réputation d’être un descendant de la lignée du roi Salomon et de la reine de Saba, figures bibliques. Le souverain portait le nom de « Lion victorieux de la tribu de Juda, Roi des rois d’Éthiopie et élu de Dieu ». Cela valut d’ailleurs à l’État d’afficher sur son drapeau l’emblème du lion couronné et muni d’une croix durant de nombreuses années.

Le dernier empereur d’Éthiopie fut Hailé Sélassié Ier, de 1930 à sa destitution en 1975.

L’année 1973 marqua une prise de conscience du peuple éthiopien, et surtout de l’armée et des étudiants. Ces derniers se soulevèrent pour protester contre les conditions d’existence dans le pays. En effet, celui-ci était toujours peu développé économiquement, avec un PIB par habitant et une espérance de vie extrêmement bas. À l’inverse, la malnutrition, elle, figurait à un taux très élevé. À cette période, l’Éthiopie vécut aussi une importante famine, causée par la sécheresse, et subit l’inflation créée par la crise pétrolière. Face à ces enjeux, le manque d’action de l’empereur, ainsi que son mode de vie fastueux, lui valurent d’être renversé à la fin de l’année 1974.

L’économie du pays et son PIB

En 2021, le PIB de l’Éthiopie se montait à quelque 111 milliards de dollars américains, pour plus de 120 millions d’habitants. L’Éthiopie se situe loin dans le classement international de l’Indice de Développement Humain, avec une 175e place sur 191. Ce classement prend en compte l’espérance de vie, le niveau d’éducation, ainsi que le revenu national par habitant.

L’économie éthiopienne reste majoritairement guidée par l’agriculture, qui représente 87 % des exportations et 65 % des emplois du pays. Parmi les principaux produits, on retrouve le café, de renommée mondiale, la canne à sucre, la pomme de terre, les céréales et le colza. Mais ce secteur fait face à de nombreux risques climatiques et subit souvent la sécheresse, les inondations ou la destruction par les nuisibles.

Le gouvernement tend donc à diversifier les activités, en se tournant vers l’industrie et l’énergie. Une douzaine de parcs usiniers sont construits pour inciter les entreprises internationales à venir s’y implanter et pour devenir une source d’emplois. Aussi, la production d’énergie renouvelable, dans le but de l’exporter dans les pays voisins, est également mise en avant pour développer la croissance de l’Éthiopie. On y génère donc, entre autres, de l’hydroélectricité, de l’énergie éolienne et de la géothermie.

Enfin, notons que la compagnie aérienne Ethiopian Airlines demeure un atout majeur pour l’économie locale, de même que l’expansion du tourisme. La destination étant réputée pour ses aspects culturels et naturels, elle apparaît de plus en plus prisée par les voyageurs du monde entier.

Quel est le drapeau de l’Éthiopie ?

L’Éthiopie est l’un des seuls États africains à avoir échappé à la colonisation européenne. C’est d’ailleurs grâce à cela que les trois couleurs du drapeau éthiopien, le vert, le jaune et le rouge, sont devenues les symboles du panafricanisme. De nombreux pays d’Afrique ont adopté ces mêmes couleurs lorsqu’ils ont gagné leur indépendance.

À l’origine, les teintes de ces bandes horizontales incarnaient plusieurs attributs. Le vert caractérisait le travail, la fertilité et l’espoir. Le jaune, lui, matérialisait la justice, la paix, l’amour et l’égalité. Et enfin, le rouge avait été choisi pour la bravoure, l’héroïsme et la force.

Jusqu’en 1974, l’emblème au centre du drapeau représentait le lion d’Abyssinie. Celui-ci était muni d’une couronne et d’une croix, en l’honneur de Salomon, de la reine de Saba, et donc, de l’empereur. À partir de 1974, l’animal perdit sa couronne, pour marquer la fin du règne des rois en Éthiopie, suite à la destitution d’Hailé Sélassié Ier. Enfin, dès 1996, le félin fut remplacé par le symbole actuel : un disque bleu, avec une étoile et 5 traits jaunes. Ces derniers incarnent l’unité et l’égalité entre les peuples éthiopiens, ainsi que leurs opportunités de futur.

Vous aimerez aussi

L'Éthiopie en bref

Souvenirs à ramener d’Éthiopie

La population en Éthiopie

Géographie et paysages en Éthiopie

Le tourisme en Éthiopie

Inspirations voyage

Toutes nos idées de circuits en Ethiopie

Ethiopie Découverte et immersion

Route historique d’Abyssinie

Une découverte compléte du Nord avec les paysages grandioses du Simien. Découvrir ce circuit
Ethiopie Découverte et immersion

Abbyssinie et Djibouti

Un circuit époustouflant qui mêle le Nord de l'Ethiopie et Djibouti. Découvrir ce circuit
Ethiopie Découverte et immersion

Ethnies et Nord historique

Un circuit alliant découvertes culturelles et rencontres ! Découvrir ce circuit
Ethiopie Peuples du monde

Peuples de l’Omo

Un périple le long du Grand Rift Africain à la rencontre des tribus du Sud. Découvrir ce circuit
Ethiopie Histoire et civilisations

Trésors d'Ethiopie

La découverte des principaux sites culturels : Bahar Dar, Gondar, Lalibela. Découvrir ce circuit
Ethiopie Voyage randonnée

Randonnée dans le massif du Simien

Un des plus beau trekking d’Afrique ! Sans oublier les sites historiques d’Abyssinie. Découvrir ce circuit
Grenoble
SERVICE ÉCLAIREUR

Vous avez un projet en tête ?

Discutons-en !

Nous ne pouvons pas dévoiler tous nos secrets sur Internet... Pour commencer, appelez notre agence à Grenoble, nos gentils éclaireurs vous en diront plus.

Pour vous orienter, faites appel à un éclaireur :

04 58 00 53 93 du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h

Nos garanties Toujours à vos côtés
  • Une équipe sympa à votre service

    De Grenoble aux 4 coins du monde, notre équipe est à vos côtés pour une immersion sur-mesure inoubliable.

  • Un prix juste et transparent

    C’est notre engagement pour que chacun puisse vivre sa passion.

  • Cocooning service

    On est présent à chaque étape de votre voyage avec une assistance 24h/24 où que vous soyez.

  • Facilité de paiement

    Chez nous, même le paiement est sur-mesure ! Vous avez la possibilité de l’échelonner à votre rythme.