Devis express Service client : 04 58 00 53 93

La liste des incontournables est assez longue, en effet, les centres d'intérêt ne manquent pas et un seul voyage serait bien insuffisant pour découvrir tout ce que le Maroc a à vous offrir.

Les sites à voir au Maroc : Les villes impériales

Fès : entre le massif du Rif et le Moyen Atlas

Fès est la plus ancienne des cités impériales (fondée aux alentours de l’an 800 après JC par Idriss 1er, fondateur de la 1ère dynastie impériale du Maroc). Il s’agit du centre religieux et culturel du pays, L’importance de sa mosquée et de son université en fit tôt un important centre culturel arabe.

C’est aussi la capitale de l’artisanat marocain.

Fès Ville Impériale



La médina de « Fès el-Bali » correspond au vieux Fès et se trouve à l’Est de l’agglomération ; au centre de celle-ci, on distingue « Fès el-Jédid » (ville nouvelle), qui correspond au quartier juif et au palais royal (zone datant du 13° siècle). Enfin, au sud-ouest se trouve le centre administratif construit par les français dans le plus pur style colonial.

Le quartier le plus intéressant à visiter est bien entendu Fès el-Bali - la médina - classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit là de l’une des plus grandes cités médiévales du monde, qui ne compte pas moins de 9400 ruelles tortueuses ! Mosquées, médersas, bazars, flâner au grès des ruelles vous permettra de vous imprégner de l’art de vivre local…sans oublier un éventuel passage au hammam ! Ne manquez pas le spectacle Son et Lumière qui retracera sous vos yeux toute l’histoire de Fès. Cette ville impériale est la destination idéale pour se ressourcer et se dépayser le temps d’un week-end.

Temps conseillé pour visiter Fès : une journée sera nécessaire. Une demi journée vous permettrait un aperçu plus que rapide.

Les environs de Fès

Dans les environs de Fès, vous pourrez visiter Meknès (à une petite heure de route de Fès) et Volubilis.

Meknès villes imperiales



Si vous disposez d'un temps suffisant, une journée pourra être consacrée à Azrou (située à 1h30 de Meknès et à 1h15 de Fès) et Ifrane (située à environ 1h de Fès), vous pourrez y effectuer une balade pédestre dans un cadre idyllique. Le circuit de la route des lacs, dans le même secteur, vaut également la peine, à la fois pour l'observation des oiseaux et celle de la flore. Ifrane est surnommée la "petite Suisse", cela vous laisse imaginer son décor.
L'hiver, la station de sports d'hiver "Mischliffen", très proche, accueille les skieurs. On peut également louer le matériel nécessaire à Ifrane.

Si vous projetez l'achat d'un tapis, Azrou peut être l'endroit idéal, la zone étant particulièrement réputée pour cela et les prix des tapis inférieurs à ceux de Fès.

A noter : il n'est pas évident de trouver un guide local à la journée à Fès pour aller visiter les alentours d'Azrou et Ifrane, par contre vous trouverez aisément un chauffeur pour vous amener où vous souhaitez.

Meknès ville impériale du Maroc

Meknès, ancienne capitale du sultanat marocain, est de plus modeste taille que Fès et un peu plus tranquille, elle n’en est pas moins envoûtante et n’en mérite pas moins le voyage.
Ville fondée au Xème siècle par la tribu berbère des Meknassa, qui a donné son nom à la ville, Meknès ne devint vraiment importante qu’en devenant capitale en 1672. Là aussi, déambuler dans la médina vous procurera des petits plaisirs inattendus à chaque coin de rue.

Volubilis villes impériales


Ville quelque peu délaissée, elle a été l’objet d’attentions toutes particulières ces dernières décennies, notamment grâce à l’essor du tourisme. Etape incontournable de votre circuit « Les villes impériales », profitez-en aussi pour déguster la spécialité locale : le nougat.

Sans oublier les ruines romaines de Volubilis classées au patrimoine mondial de l’Unesco et le tombeau de Moulay Idriss, qui comptent tous deux au rang des principaux lieux touristiques du Maroc. Si vous disposez d’un peu de temps, il serait dommage de passer à proximité de ces sites et de ne pas aller admirer les mosaïques de Volubilis.

Rabat, la capital du Maroc

La ville historique de Rabat vaudra elle aussi une étape, lors de votre autotour. Une bonne partie de la ville est moderne mais quelques quartiers rappellent le faste passé de cette ville aux remparts impressionnants.

Rabat villes imperiales


Outre la médina, la Kasbah des Oudaias, la Tour Hassan, le mausolée de Mohammed V, ainsi que la nécropole mérinide de Chellah vous feront apprécier le séjour dans cette zone.

Le désert Marocain : A vivre absolument !

Merzouga

Merzouga se trouve à proximité de l’erg Chebbi, seul erg saharien du Maroc, un erg étant un champ de dunes dont la forme change sans cesse, remodelé par le vent. Admirer un lever de soleil donne la pleine mesure de la féérie du lieu, la teinte des dunes évoluant au fur et à mesure que le soleil se lève.

Désert Merzouga


Un aperçu du désert, même rapide, au cours de votre circuit, vous laissera entrapercevoir un aspect du Maroc « sauvage », votre découverte marocaine ne serait digne de ce nom sans « goûter » au désert.

Ouarzazate

Ouarzazate, position stratégique au confluent de l’Atlas et des vallées du Drâa et du Dadès.

Skoura Ouarzazate


Les studios de cinéma « Atlas Corporation studios » placés à 7 km à l’ouest de la ville, ont promu Ouarzazate au rang de centre cinématographique du Maroc.

Les gorges du Dadès et du Todra

La vallée du Dadès, aussi surnommée « vallée aux mille kasbahs » a creusé son lit entre les montagnes du haut Atlas au nord et celles du djebel Sarhro au sud. En remontant la vallée, vous découvrirez les gorges du Dadès et du Todra bordées de palmeraies.

Boumalne Dades-Todra


Ces gorges vous offrent un décor rocheux extraordinaire sans compter les nombreuses kasbahs et ksours que vous apercevrez le long du parcours. Les gorges du Todra seront à admirer de préférence le matin car le soleil y fait scintiller la roche ocre. Il s’agit là encore de lieux incontournables à inclure dans votre voyage au Maroc.

La vallée du Drâa

La vallée du Drâa vous permettra de découvrir villages berbères et kasbahs en longeant la rivière du même nom, et le vert ruban de palmiers qui la borde. Il s'agit de l'une des plus longues rivières du Maroc. Le long de cette vallée, on découvrira la kasbah d'Agdz avec vue sur le djebel Kissane, celle de Tamnoulgat, celle de Timiderte ou encore la kasbah Said Arabi d'Ouled Atman et celle de Tinzouline.

La vallée du Drâa est aussi très réputée pour ses ksour (ksar au singulier). De quoi s'agit-il ? Ce sont des villages fortifiés intégrant greniers et habitations et visant à se protéger d'éventuelles attaques de tribus nomades.

M'hamid Draa

On distingue
:

  • Le haut Drâa: avec les affluents du Dadès, Ouarzazate et Aït Douchen qui drainent les versants sud du Haut-Atlas central et le versant nord de l'Anti-Atlas.
  • Le Drâa moyen : depuis Ouarzazate, ses affluents ne forment plus qu'un seul bras traversant l'Anti-Atlas. C'est ce qui a formé de superbes gorges. Le Drâa moyen va de Agdz à Zagora, puis de Zagora à Mhamid.
  • Le bas Drâa : cette zone est particulièrement aride et le débit dépend des perturbations climatiques saisonnières (fort débit et crues l'hiver ; débit nul en été).

La vallée du Drâa inclut la ville de Zagora, ville récente, tout comme Ouarzazate, mais pas dénuée de charme pour autant.

L'immanquable découverte de Marrakech

Marrakech fut fondée au 11ème siècle par la dynastie arabe des Almoravides. Les arabes poussèrent, en s’installant sur les lieux, les Berbères à s’installer vers le haut Atlas. Le commerce caravanier, apportant des produits en remontant les vallées du Dadès et du Drâa, contribua à accroître la puissance de Marrakech dès le 12ème siècle.

Marrakech



Ville magique et mystérieuse, certains de ses quartiers rappellent, encore aujourd’hui, ce qu’elle a dû être aux siècles passés. De superbes musées vous y attendent : celui de Marrakech, celui d’Art marocain, celui d’Art islamique, entre autres. De très beaux palais comme le Palais el Badi, surnommé, de manière éloquente, « l’incomparable », valent également la visite.

Temps conseillé pour visiter Marrakech : entre 3 et 6 jours.

Les autres sites à découvrir à Marrakech

L’inoubliable mosquée de la Koutoubia, avec son minaret très représentatif de l’architecture hispano-mauresque.

L’ambiance de ses souks est une expérience unique, de même que les promenades dans les très beaux jardins de la ville, dans un tout autre genre.

Jardin Majorelle



Là encore, il s’agit d’une destination idéale pour un long week-end de détente et d’évasion, en amoureux ou entre amis.
Pour un séjour au Maroc plus long, Marrakech vaudra bien un ou deux jours de découverte, de préférence avec visite guidée pour s’entendre conter son histoire par l’excellent guide local que vous prévoira Maguy, notre experte locale résidant au Maroc.

Le massif de l'Atlas pour les randonneurs

L’Atlas, cet imposant massif montagneux, ne se présente plus. Il s’étend sur trois pays, dont le Maroc et sur plus d’un millier de kilomètres. Son plus haut sommet, le jbel Toubkal, culmine à 4 167 mètres d'altitude. La « montagne des montagnes » comme la désignent les Berbères, constitue un vaste terrain de jeu pour les randonneurs, les amateurs d’escalade, de ski de randonnée ou encore pour les alpinistes.
Elle compte en effet plusieurs sommets de plus de 4000m, plus de 400 sommets de plus de 3000m mais aussi des parois rocheuses invitant à pratiquer la varappe.

Anti Atlas Maroc


Cette région sauvage tire également son charme de l’habitat rustique de ses populations : des villages constitués de maisons à toits plats construites en terre et accrochées à des endroits improbables. Ces villages sont reliés entre eux par des sentiers muletiers qui contribuent au dépaysement.
Ainsi, sans être sportif, en étant simplement amateurs de beauté, de paysages à couper le souffle ou encore passionnés de géologie, vous trouverez également votre bonheur dans cette zone aux richesses insoupçonnées.
Sur le territoire marocain, on distingue le Haut Atlas, le Moyen Atlas et l’Anti Atlas. Un autre sommet prisé des trekkeurs : l'ighil M'Goun (« ighil », mot berbère signifiant crête), 4 071 m d'altitude, est le 3ème plus haut sommet marocain.

Pour un séjour balnéaire au Maroc : La côte Atlantique, Casablanca et Essaouira

La côte atlantique a joué un rôle dans le développement économique du Maroc grâce à ses ports de commerce, dont les tout premiers remontent aux Phéniciens, qui s’établirent notamment sur le site d’Essaouira.

Côte Atlantique Maroc



Il est à noter que l’urbanisme des villes et villages de cette côte sont bien différents de ceux de l’intérieur des terres, ce qui s’explique par leur origine puisqu’ils furent occupés voire fondés par des puissances européennes (comptoirs commerciaux portugais au 16ème s.). Casablanca ne fait pas exception, elle présente en outre, la particularité d’être très cosmopolite, à l'instar de Rabat. Vous ne pouvez pas manquer la mosquée d’Hassan II à Casablanca.

Plus récemment, le tourisme a contribué à asseoir la prospérité de la région littorale. En effet, le charme de la zone et notamment celui de la petite ville d’Essaouira enchantent les voyageurs, de même que leur tranquillité ou que les activités que l’on peut y pratiquer (promenade à dromadaire sur les plages, séances de thalassothérapie). Il peut s’agir d’une étape de fin de circuit afin de se relaxer avant de repartir du Maroc aussi détendus que possible.