Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Depuis plusieurs décennies, le Kenya est devenu une destination de plus en plus prisée ! Ainsi, le pays accueille désormais plus de 2 millions de touristes. Une renommée grandissante qui est due à une faune extraordinaire, facilement observable en safari dans l'un des 23 parcs nationaux et 28 réserves nationales. Le pays compte également de magnifiques stations balnéaires aux plages de sable blanc, et une culture très riche. Retour sur le tourisme au Kenya, son développement et ses atouts !

L’importance du tourisme au Kenya

Le poids du tourisme dans l'économie du Kenya est en constante progression depuis plusieurs années. Par exemple, en 2019, le secteur du tourisme dans le pays a généré 1,57 milliards d'euros. Ce qui correspond à environ 10% de toutes les recettes touristiques en Afrique de l'Est, mais aussi à 1,7% du produit intérieur brut.

Cela fait notamment plusieurs décennies que les touristes européens se tournent vers le Kenya pour son climat agréable tout au long de l'année. Récemment, le pays tente également d'attirer de plus en plus de touristes en provenance du reste de l'Afrique.

Les sites inscrits à l’UNESCO

Que ce soit au niveau culturel ou naturel, le Kenya est riche en trésors. Ainsi en 2020, le pays comptait 7 sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : 3 naturels, et 4 culturels.

  • Le Parc national et la forêt naturelle du Mont Kenya. Ce parc a été créé en 1949 par le gouvernement du Kenya pour protéger la région du Mont Kenya. En effet, cette zone touristique tient une importance majeure dans l'économie locale et nationale. De plus, son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO permet de préserver les ressources de la zone, de conserver sa biodiversité, et plus largement de protéger la beauté de cette région.
  • Les parcs nationaux du lac Turkana. Ces trois parcs sont situés sur le lac le plus salé des grands lacs africains : le lac Turkana. Ces réserves sont importantes pour les gisements fossilifères qu'elles contiennent. Ces dernières sont les témoins précieux des différents paléo-environnements qu'a connu le continent africain. De plus, ces parcs sont un lieu de reproduction important pour de multiples espèces de reptiles et de grands mammifères, mais également un lieu de migration privilégié pour de nombreuses espèces d'oiseaux.
  • La vieille ville de Lamu, située sur l'archipel du même nom. Elle est inscrite au patrimoine de l'UNESCO en tant que « patrimoine swahili le plus ancien et le mieux conservé d'Afrique de l'Est ».
  • Le réseau des lacs du Kenya de la vallée du Grand Rift. Ce réseau comprend trois lacs : Bogoria, Nakuru et Elementaita qui sont peu profonds et interconnectés entre eux.
  • Le site des forêts sacrées de kayas fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2008 pour son « témoignage unique d'une tradition culturelle, et pour ses liens directs avec une tradition vivante ».
  • Fort Jésus à Mombasa. Ce dernier a été érigé entre 1593 et 1596 par les Portugais, sur l'île de Mombasa. Vu du ciel, le fort ressemble à la silhouette d'un homme.
  • Le site archéologique de Thimlich Ohinga. C'est en fait une série d'enceintes circulaires en pierres, construites sans mortier ni apprêt par les Bantous. Ce site s'étend sur plus de 21 ha, les enceintes mesurent entre 1 et 4,2 mètres de hauteur, et de 1 à 3 mètres de largeur.

La faune au Kenya

Un safari dans l'un des superbes parcs du Kenya comme le Masai Mara, Tsavo est ou ouest, ou Amboseli, est une expérience inoubliable. L'occasion d'observer dans leur milieu naturel de nombreux animaux d’Afrique : lions, éléphants, antilopes, hippopotames, zèbres, girafes, crocodiles, gnous, léopards, ou encore rhinocéros. En effet, le Kenya est connu pour rassembler le fameux Big Five, soit le lion, l'éléphants, le rhinocéros, le buffle et le léopard. Malheureusement, mis à part le buffle, toutes ces espèces sont aujourd'hui menacées d'extinction.