Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Votre chauffeur guide à Madagascar

Votre chauffeur-guide malgache francophone

Pour des questions de sécurité et de praticité, nous proposons uniquement des circuits en formule chauffeur guide. En effet, les pistes sont relativement mauvaises à Madagascar, et il est très facile de se perdre. Du coté du véhicule, le 4x4 est très souvent de mise.

Votre chauffeur-guide est passionné par son pays, et apportera une vraie plus value à votre voyage. Il pourra vous expliquer ce que vous voyez, visitez... et vous pourrez le solliciter dès qu'une question émergera. C’est une personne de terrain, qui connaît parfaitement Madagascar, il sera également votre intermédiaire lors de vos rencontres avec la population locale. Tous les guides travaillent avec notre agence locale depuis plusieurs années : ils sont professionnels et accueillants.

Votre accueil à l’aéroport de Tana

Lorsque vous arriverez à l'aéroport, votre chauffeur-guide vous attendra juste après les passages de la douane et de la récupération de vos bagages. Il vous emmènera changer votre argent afin d'avoir du liquide, puisque les cartes bleues marchent relativement mal à Madagascar. Ensuite, votre périple peut commencer !

L'aéroport de Tana (Antananarivo) est le seul aéroport international de Madagascar. Si vous commencez votre circuit ailleurs qu'à Antananarivo, par exemple à Sambava, vous serez redirigé au sein de l'aéroport vers votre vol intérieur.

Les autres moyens de transports à Madagascar ?

Pour faire les transferts, le mieux est d'avoir sa voiture de location, conduite par son chauffeur guide. Pour les longs transferts, il est possible d'organiser des vols intérieurs.

Sinon, il y a bien évidemment d'autres moyens de locomotion tel que :

  • le taxi-brousse, qui est le moyen de transport privilégié des Malgaches,
  • le pousse-pousse, seulement possible à Antsirabe,
  • des taxis originaux, que l'on va trouver à Tana (des 404 ou des 4L) et à Diego Suarez (4L jaunes),
  • des tuk-tuk, seulement à Diego Suarez,
  • et des bus, de 20 places seulement, puisque les routes malgaches sont étroites et ne pourraient pas supporter des gros bus de 50 personnes, tel que l'on connait en France.