Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Au Maroc, la politique s'inscrit dans une monarchie constitutionnelle dotée d'un parlement élu. Le roi du Maroc observe une place de choix dans la culture marocaine et la politique du pays. Le pouvoir exécutif est partagé entre le gouvernement et le Palais. Le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement, et les deux chambres du parlement, la Chambre des représentants et la Chambre des conseillers. Mohammed VI est le 23ème monarque de la dynastie alaouite, et le troisième à porter le titre de roi du Maroc, depuis le 23 juillet 1999.

Le Président du Maroc et le régime politique

Le chef du gouvernement marocain est Rachid Talbi Alami, membre du Rassemblement National des Indépendants et élu aux élections du 8 septembre 2021. Le chef du gouvernement est chargé de diriger le gouvernement et de coordonner l'activité des différents ministres. Il collabore avec le Palais et le roi qui est le chef politique suprême.
En effet, Mohammed VI préside le Conseil des ministres, peut renvoyer n'importe quel ministre, limoger le chef du gouvernement, dissoudre le Parlement, suspendre la constitution, appeler à de nouvelles élections, ou diriger par dahir (décret royal). Le roi est le chef des armées et chef religieux du pays (« le commandeur des croyants »). Vous pourrez observer son portrait de nombreuses fois lors de votre voyage au Maroc, souvent affiché dans des cadres, que ce soit au restaurant, à la supérette du coin ou dans les musées.

L'économie du pays et PIB

L'économie du Maroc est largement basée sur l'exportation mondiale de phosphates. En effet, le pays en est le troisième producteur, premier exportateur mondial et en détient les premières réserves mondiales avec 72,2 % des gisements de roche phosphatés présents sur son territoire.
Le volet agricole est également important dans l'économie du pays (environ 14% du PIB). Le pays exporte énormément de fruits et légumes, surtout des agrumes (oranges, citrons...) et légumes (tomates, courgettes, citrouilles...).
Par ailleurs, les industries du textile représentent le futur essor économique du pays, notamment via la vente de cuir. De même pour le secteur du bâtiment qui est lui aussi en pleine expansion.
À noter aussi, le secteur du tourisme représente une part non négligeable de l'économie du pays, avec environ 8% du PIB.

Les droits de l'Homme

C'est à la suite du référendum du 1er juillet 2011 que le Maroc a adopté une nouvelle constitution qui consacre les droits de l'Homme. Cependant, le bilan des droits de l'Homme au Maroc est mitigé. Le pays a fait des progrès considérables depuis la fin des années de plomb du règne du roi Hassan II (1961-1999). Néanmoins, malgré l'apparente modernisation apportée par son fils le roi Mohammed VI, le bilan est tout de même assez controversé.
En effet, les libertés d'expression, de vie privée ou de réunion peuvent être encore largement améliorées selon les Marocains. De même pour les droits des femmes ou des communautés LGBT qui sont encore peu respectés.