Asie

La population au Laos

Créer votre voyage sur-mesure
Meet local people

Changeons de regard : à la rencontre des peuples du monde

Bordé par plusieurs nations, notamment la Thaïlande, le Vietnam et la Chine, le Laos est un pays enclavé d'Asie du Sud-Est. Savez-vous ce qui fait sa force et sa richesse ? C’est sa diversité ethnique, culturelle et linguistique. Sa situation géographique stratégique lui octroie une position de carrefour d’échanges multiples. Et pourtant, sa population est l’image même de la sérénité. En effet, son illustre plénitude reflète une mosaïque d'histoires, de croyances et de traditions, façonnées par des milliers d'années d'histoire, de migrations et d'interactions culturelles. Connue pour son ambiance paisible et sa nature luxuriante, la République démocratique populaire lao, ou simplement Laos, offre un fascinant aperçu de la vie traditionnelle et moderne de l'Asie du Sud-Est.

L’histoire du Laos

Le Laos a une histoire riche qui s'étend sur des milliers d'années. Des royaumes puissants tels que le royaume de Lan Xang au mouvement communiste qui a finalement établi la République démocratique populaire lao en 1975, voici un décryptage en 4 temps.

1. Des origines au royaume du million d’éléphants et du parasol blanc

Dans les années 1930, les géologues Fromaget et Saurin découvrent des trésors préhistoriques au Laos, ils attestent d'une présence humaine vieille de deux millions d'années. Au début de l'ère chrétienne, les Chams occupent le sud du Laos, remplacés vers 900 par les Khmers.

Les tribus T’aï arrivent au XIe siècle, influencées par le bouddhisme. En 1353, Fa Ngum fonde le royaume Lane Xang Hom Khao, s'étendant largement en Asie du Sud-Est, marquant l'âge d'or lao jusqu'à son déclin au XIXe siècle sous le Siam.

2. La colonisation française du Laos

Après s'être implantés au Vietnam en 1858, les Français conquièrent le Cambodge et le Laos, formant l'Indochine française.

Henri Mouhot atteint Luang Prabang en 1861.

● Les ambitions du Siam sont contrecarrées en 1883 par les Français.

● En 1887, Auguste Pavie et les Laotiens repoussent les Pavillons Noirs (soldats irréguliers chinois).

En 1893, grâce à Pavie, le Laos devient un protectorat français.

Des révoltes émergent, notamment celle d'Ong Kaeo en 1901, et celle des Hmong en 1918.

3. Le nationalisme et les guerres d’Indochine

Durant la Seconde Guerre mondiale, la France cède des régions du Laos à la Thaïlande, alliée du Japon. En 1945, le Japon envahit l'Indochine et le Laos proclame son indépendance sous contrainte. Malgré la loyauté du roi Sisavang Vong envers la France, le prince Phetsarath soutient le nationalisme laotien. Après la guerre, en 1949, le Laos gagne son autonomie, puis son indépendance. Confronté à deux guerres successives d’Indochine, le pays devient le théâtre d'affrontements majeurs jusqu'aux accords de Vientiane en 1973.

4. Le communisme au pouvoir

En 1975, les communistes, dirigés par Kaysone Phomvihane, établissent la République Démocratique Populaire Lao, mettant fin à la monarchie. Face à la persécution, de nombreux Laotiens s'exilent.

L'échec d'une politique communiste stricte conduit à une ouverture économique en 1986. Malgré la fin de l'URSS, le Laos maintient un régime à parti unique. Rejoignant l'ASEAN en 1997 et l'OMC en 2013, le pays s'intègre à l'international.

En 2016, Obama devient le premier président américain à visiter le Laos post-guerre. C’est un début, même si aujourd’hui, le Laos demeure une République Démocratique Populaire à parti unique dominée par le Parti Révolutionnaire du Peuple Lao. Des réformes économiques sont initiées, mais le pouvoir conserve un contrôle strict sur la politique. Les libertés civiles et politiques sont limitées, et les critiques envers le gouvernement sont souvent réprimées.

Les langues au Laos

Le Laos est un pays d'Asie du Sud-Est doté d’une pluralité de cultures et d'ethnies, ce qui se traduit par une grande diversité linguistique.

Quelle est la langue officielle du Laos ?

La langue officielle est le lao, qui est parlée par la majorité de la population et utilisée dans l'administration, l'éducation et les médias. Elle fait partie de la famille des langues taï-kadaï.

Cependant, le Laos abrite plus de 49 groupes ethniques, chacun avec sa propre langue ou dialecte.

Quelles sont les langues ethniques du Laos ?

Parmi les langues les plus parlées, on trouve le hmong et le khmu :

● Le hmong est parlé par la communauté Hmong, principalement dans les régions montagneuses du nord ;

● Le khmu, quant à lui, est la langue de l'ethnie Khmu, également originaire du nord.

Le français, héritage de la période coloniale française, est encore parlé par certains Laotiens, en particulier ceux qui ont reçu une éducation pendant l'ère coloniale. Il demeure une langue importante pour les affaires et la diplomatie.

En raison de la géographie du Laos et de ses voisins, certaines langues étrangères, telles que le thaï, le vietnamien et le chinois, ont également une influence. De nombreux Laotiens comprennent et parlent le thaï par le fait de la proximité culturelle et linguistique.

Les habitants du Laos

Le Laos, situé au cœur de la péninsule indochinoise, est un kaléidoscope culturel riche d'une grande diversité ethnique. Sa population d'environ 7 millions d'habitants se compose d'environ 80 ethnies distinctes, regroupées en grandes familles culturelles qui témoignent de la complexité historique et culturelle de la région.

Qui sont les Laotiens ?

Le Laos est constitué de 83 ethnies, regroupées en quatre familles principales :

  1. Les Laos Thaïs ;
  2. Les Laos Theung ;
  3. Les Laos Soung ;
  4. Et les Yaos au nord du pays.

La majorité de la population est constituée des Laos Thaïs, ou Laos Loum, qui vivent principalement dans les basses terres. Ils représentent environ 75 % de la population et sont subdivisés en 23 ethnies différentes. Leur culture et leurs traditions dominent en grande partie la scène nationale, étant donné leur importance démographique. Ils sont avant tout bouddhistes et leur langue, le lao, est la langue officielle du pays.

En montant en altitude, on rencontre les Laos Theung ou proto-chinois, résidant dans les terres de moyenne altitude. Ils englobent un éventail diversifié de 58 ethnies différentes. Leurs traditions et leurs modes de vie sont profondément enracinés dans les collines qu'ils habitent.

Les Laos Soung vivent dans les montagnes à plus de 1000 mètres d'altitude. Parmi eux, les Hmongs sont probablement les plus connus, notamment en raison de leur rôle historique pendant la guerre du Vietnam.

À noter

Le terme Méos, autrefois utilisé pour désigner les Hmongs, est péjoratif et est désormais évité.

Enfin, le Laos abrite également d'autres groupes asiatiques, notamment des Chinois, des Vietnamiens et des Cambodgiens, qui ont migré au Laos au fil des siècles, apportant avec eux leur culture et leurs traditions.

Focus sur les Hmong au Laos

Les Hmong, une des plus emblématiques ethnies du Laos, résident majoritairement dans les hautes montagnes, notamment au nord et à l'est du pays. Originaires de la Chine méridionale, ils ont migré vers le Laos il y a plusieurs siècles. Leur culture se distingue par :

● Des costumes colorés ;

● Des paj ntaub (broderies traditionnelles) ;

● Et des cérémonies spirituelles uniques.

Le Nplooj est l'instrument musical phare des Hmong. Bien que leur langue, le Hmong, soit très répandue, beaucoup parlent aussi le Lao. Malgré leur intégration, les Hmong ont souvent été au cœur de tensions historiques, notamment pendant la guerre du Vietnam.

Les religions au Laos

Le Laos est un pays où la spiritualité occupe une place prépondérante dans la vie quotidienne des habitants. Voici un petit guide pour s’y retrouver :

● Le bouddhisme Theravada est la religion dominante, pratiquée par environ 65 % de la population. Les pagodes, ou vats, parsèment le paysage laotien, et les moines en safran sont une vision courante lors des aumônes matinales ;

● À côté du bouddhisme, des croyances animistes persistent, en particulier chez les minorités ethniques. Ces traditions ancestrales vénèrent les esprits de la nature, connus sous le nom de phi ;

● Le christianisme, bien que minoritaire, est également présent avec une petite communauté chrétienne, principalement catholique ;

● L'influence de l'islam est limitée.

Au fil du temps, le Laos a su conserver une harmonie religieuse, permettant la coexistence pacifique de ces différentes croyances. Cela reflète sa richesse culturelle et spirituelle du pays.

Des rives du Mékong aux sommets de ses montagnes, la population du Laos témoigne de l'harmonie et de sa pluralité ethnique, du bouddhiste pratiquant à l'Hmong des hautes terres. Pour plonger dans cette opulence culturelle et mieux comprendre l'âme laotienne, rien ne vaut une expérience immersive. N'hésitez pas à explorer davantage ce trésor caché de l'Asie du Sud-Est avec Trace Directe, votre complice idéal pour des voyages authentiques au cœur de la vie laotienne.

Vous aimerez aussi

Le Laos en bref

Les fêtes et festivals au Laos

La culture au Laos

Le tourisme au Laos

Animaux au Laos : Biodiversité, Faune et Flore

Cuisine et Gastronomie au Laos

Géographie et paysages du Laos

Quels souvenirs ramener du Laos ?

Le Laos

La politique au Laos

Inspirations voyage

Toutes nos idées de circuits au Laos

Grenoble
SERVICE ÉCLAIREUR

Vous avez un projet en tête ?

Discutons-en !

Nous ne pouvons pas dévoiler tous nos secrets sur Internet... Pour commencer, appelez notre agence à Grenoble, nos gentils éclaireurs vous en diront plus.

Pour vous orienter, faites appel à un éclaireur :

04 58 00 53 93 du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 18h

Nos garanties Toujours à vos côtés
  • Une équipe sympa à votre service

    De Grenoble aux 4 coins du monde, notre équipe est à vos côtés pour une immersion sur-mesure inoubliable.

  • Un prix juste et transparent

    C’est notre engagement pour que chacun puisse vivre sa passion.

  • Cocooning service

    On est présent à chaque étape de votre voyage avec une assistance 24h/24 où que vous soyez.

  • Facilité de paiement

    Chez nous, même le paiement est sur-mesure ! Vous avez la possibilité de l’échelonner à votre rythme.