Devis express Service client : 04 58 00 53 93

La présence de l’Atlas traversant le pays de part en part ainsi que celle du désert font du Maroc une destination idéale pour les trekkeurs tout au long de l’année. Nous avons demandé à notre expert local de nous parler des meilleures régions pour randonner au Maroc !

Il y a des circuits et itinéraires pour tous les goûts et tous les niveaux : nos voyages randonnées vous mèneront du désert du Sahara à Marrakech, d'Essaouira jusqu'au Haut Atlas, à la rencontre d'un pays riche de sa diversité. Impossible de ne pas s'émerveiller face à la culture millénaire marocaine.

Randonnée dans l’Atlas Marocain

La meilleure période

La période allant d’avril à octobre est la plus recommandée pour y effectuer un itinéraire, les températures étant moins rudes et la neige encore absente.

La présence de l’Atlas traversant le pays de part en part ainsi que celle du désert font du Maroc une destination idéale pour les trekkeurs tout au long de l’année.

Il y a des circuits et itinéraires pour tous les goûts et tous les niveaux : des forêts de cèdres dans le moyen Atlas aux pentes relativement douces, à la rocaille du haut Atlas en passant par les paysages volcaniques du djebel Sarhro.


A découvrir pendant votre trekking

La variété de paysages offerts par ce massif est incroyable : des canyons, des crêtes découpées, des cultures en terrasses accrochées aux flancs des montagnes, des couleurs vives… Plus haut, l’Atlas a servi aux pâturages, si vous êtes chanceux, vous croiserez peut-être des mouflons, sangliers, gazelles ou geckos.

Randonner au Maroc et dans le haut Atlas en particulier, permettra notamment de voir des villages incroyables tels que Télouet, situé à 1 870 m d’altitude. On y trouve l’une des plus belles kasbahs de la région : des cours intérieures, des arcades aux éléments décoratifs finement taillés, des marbreries… La visite est gratuite, j’invite souvent les voyageurs à s’y arrêter !

Dans les zones prisées par les trekkeurs, on trouve également le circuit pédestre des Aït Bougmez, ou « Vallée Heureuse ». La zone n’a été que très récemment désenclavée au moyen d’une piste goudronnée. Elle a donc été très préservée jusqu'à ce jour, sa culture, son mode de vie et la nature environnante sont intacts. Authenticité garantie !

Randonnée dans le désert

La meilleure période

La période idéale pour ce type de randonnée ira d’octobre à avril, pour éviter les températures trop chaudes. Etrangement, randonner dans le désert offre également des paysages contrastés entre montagnes, dunes et palmeraies.

Les itinéraires

Depuis Merzouga il vous sera aisé de vous rendre à l’erg Chebbi, un erg étant un champ de dune dont la forme change sans cesse, remodelée par le vent. Admirer un lever de soleil donne la pleine mesure de la féérie du lieu, la teinte des dunes évoluant au fur et à mesure que le soleil se lève.

Un autre départ classique d’itinéraire pédestre est la ville de Zagora, d’où l’on peut visiter de très belles kasbahs. Zagora est véritablement considérée comme la porte du désert. On y passe d’ailleurs pour accéder à l’erg Chegaga, un massif dunaire de 40 km de long sur 15 de large dont certaines dunes atteignent jusqu’à 60m de haut !

L’accessibilité réduite de cet erg (4x4 ou chameau) a préservé son côté sauvage. Un séjour dans cet erg permet d’obtenir un aperçu de ce grand désert qu’est le Sahara. Les nuitées près des puits vous donnent en outre l’occasion de côtoyer les peuples nomades locales et de voir leur mode de vie.

Les ascensions : Toubkal et M'goun

Le trek du Toubkal

Il s’agit du plus haut sommet d’Afrique du Nord avec 4 167 mètres d’altitude. C’est un trek incontournable au Maroc, au départ d’Imlil, près de Marrakech. Mis à part l’altitude et les éboulis, l’ascension du Toubkal ne présente pas de gros risques ou de grosses difficultés pour une personne entraînée.

L'ascension d'Ighil M'Goun

Un autre sommet prisé des trekkeurs : l'ighil M'Goun (« ighil », mot berbère signifiant crête), 4 071 m d'altitude, est le 3ème plus haut sommet marocain. L’avantage du massif du M’goun est d’être moins fréquenté par les voyageurs ; en outre, on y admire de superbes gorges d’une teinte ocre sombre.

Quelle organisation pour les randonnées au Maroc ?

Les hébergements

Dans le haut et moyen Atlas, le voyageur dort en général en gîte. Il faut savoir que, mis à part certains gîtes privés, le confort des gîtes marocains est bien souvent assez spartiate. Une pièce nue, des matelas à même le sol, des salles de bain plutôt sommaires, il ne faudra pas s’attendre à bien plus.

Dans le Rif et l’Anti Atlas, moins fréquentés, les gîtes sont beaucoup moins fréquents et l’on y dort le plus souvent en tentes, n’ayant d’autre option que le bivouac.

Votre guide de randonnée

Vous n’avez pas l’obligation de faire ces randonnées de manière accompagnée, mais il va sans dire que la présence d’un guide apportera sécurité et intérêt à votre trek.

Outre la connaissance du secteur et des itinéraires, le guide peut également servir d’intermédiaire et de traducteur afin de faciliter vos contacts avec les populations locales, ajoutant ainsi un indéniable « plus » culturel à votre séjour.

Randonnée liberté

Toutefois, la « randonnée liberté » est tout à fait possible. Vous pouvez là encore opter pour diverses solutions. Avec ou sans portage, grâce aux services de muletiers locaux que notre experte locale aura réservé à votre attention. Vous pouvez opter également pour des randonnées en étoile, par exemple, autour de Télouet. La zone se prêtant bien à cela.

En termes de logements, diverses possibilités s'offrent à vous suivant l'endroit choisi pour randonner : bivouac, gîtes, campements fixes ou dans une chambre chez l'habitant.