Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Parc National Braulio Carillo

D’une superficie de 47 752 hectares, le Parc National Braulio Carrilo fait parti de l’aire de conservation de la Cordillère centrale. On distingue une saison sèche de janvier à avril. Mais de nombreuses zones du parc sont humides toute l’année.
Ce parc fut nommé après le 3ème président du Costa Rica, Braulio Carrilo Colina. Bien qu’il fût un dictateur, en revenant au pouvoir grâce à un coup d’état et en se proclamant président pour toute la vie, il a construit des routes reliant les deux côtes et permit au Costa Rica de sortir de la pauvreté. C’est parce que la route Carrilo, qui connecte l’Est et l’Ouest du pays, traverse ce parc, qu’il se nomme aujourd’hui ainsi. Le parc est aujourd’hui divisé en 7 zones, chacune abrite des éléments particuliers protégés. En effet, avec une forte présence volcanique, et des sols divers, la biodiversité développée au sein du parc est très riche et variée. On retrouve ainsi 6000 espèces de plantes dans le parc, 333 espèces d’oiseaux, dont des rares, comme le Quetzal.

quetzal au costa rica


On y retrouve un volcan endormi – le Volcan Brave – et trois éteints. C’est un Parc National clé pour les ressources en eau que l’on y trouve. Une forêt primaire de nuage et une autre pluviale recouvrent la totalité du parc, et donne ainsi lieu à un paysage incroyable, intact, immaculé. De nombreuses parties sont encore aujourd’hui inexplorées : en effet, à cause de la végétation exubérante du lieu, il est difficile de s’aventurer dans cette abondante jungle. Heureusement de nombreux petits sentiers ont été développés pour que les voyageurs puissent pénétrer dans le cœur de cette nature tropicale sauvage.

Vous aurez ainsi la possibilité d’emprunter l’un des nombreux itinéraires, allant de 1km à 40 km, avec des dénivelles de 25m presque 3000 mètres. Permettant une découverte pour tout les niveaux, au cours d’une heure ou de plusieurs jours de trek.

Parc National Cahuita

Le Parc National de Cahuita est situé à proximité de la ville de Cahuita, au sein de la province de Limon, sur la côte Caraïbe du Costa Rica. Le climat qui prédomine est humide, mais les pluies sont moins présentes de janvier à avril, et de nouveau en septembre et en octobre. Le nom de Cahuita vient des mots indigènes « Kawe » soit « acajou » et « ta » soit « pointe » = la pointe d’acajou. Il a été créé afin de protéger la plus grande barrière de corail du pays. Il appartient à l’aire de conservation de La Amistad – Caraïbes. Sa particularité majeure est qu’il est un parc terrestre et marin. Sur sa longue plage de sable blanc des tortues marines viennent pondre leurs œufs (cf : paragraphe « Tortues aux Costa Rica »).

Capucin du costa rica


Sur 1050 hectares, les voyageurs pourront observer la ponte des tortues Imbriquées et Luth mais aussi faire de la plongée sous-marine, afin d’admirer la splendeur légendaire des Caraïbes. Mais ils pourront aussi apprécier de nombreux sentiers de découverte. Au sein de la partie marine, 123 espèces de poissons ont été répertoriées, ainsi qu’une variété importante de coraux. Les récifs coralliens sont magnifiques, et le demeurent malgré le dramatique tremblement de terre de 1991. Il est possible d’aller les explorer sans pour autant faire de la plongée en apnée. Pour cela il faut aller faire un tour en bateau, et plonger avec son masque et son tuba. Dans le parc terrestre, vous pourrez effectuer des randonnées à la rencontre des singes capucins, des coatis… Un sentier balisé permet de faire le tour de la pointe de la forêt primaire. Il abrite également une forêt tropicale humide, des marécages et des marais. Cela donne une biodiversité très intéressante en terme de flore essentiellement et de paysages.

Des itinéraires de randonnées ont été créés afin de donner la meilleure visite aux voyageurs. Un des plus beaux est un itinéraire de 7 ou 14 km, tout dépend du point de départ, sans dénivelle, donc en quatre heures il peut être envisagé.

Parc National Chirripo

Le Parc National de Chirripo est immense : 50 828 hectares. Il englobe également le plus haut sommet du Costa Rica : Cerro Chirripo. Une des particularités est que ce parc est protégé par un système de contingence, c’est à dire qu’il n’est pas possible de se trouver dans ce parc à plus de 40. Par conséquent il est impératif de réserver au préalable auprès des autorités. Ceci dit, si vous voyagez avec une agence de voyage ou un tour-opérateur, la majorité du temps ils prennent en charge cette demande. Les températures varient beaucoup entre le jour et la nuit : il peut très bien faire 24 la journée, pour geler le soir.

Cerro Chirripo Talamanca


L’attrait numéro 1 de ce parc est le plus haut sommet du Costa Rica, qui a même donné son nom au Parc : Cerro Chirripo. En effet, il est possible d’en faire l’ascension. Ceci dit, celle ci requiert un minimum d’expérience dans les randonnées en haute montagne ainsi qu’un matériel adéquat, comme un duvet résistant aux basses températures. Il faut compter 3 jours (A/R). Afin de faciliter ce trek, le refuge Los Crestones a été mis en place sur le chemin, environ a mi-chemin. Vous pourrez dormir, manger et vous doucher au chaud. Ceci dit il faut le réserver longtemps à l’avance. Sinon il y a une aire de camping pour une expérience plus authentique. Il y a 22 km à gravir avec 2520m de dénivelés pour atteindre le sommet. Vous traverserez des forêts tropicales et de moyennes montagnes mais aussi des plaines à perte de vue. Le Parc National de Chirripo offre d’excellentes opportunités d’observation de la faune et de photographie.

Enfin on peut y faire, est l’escalade : en effet les falaises du parc sont parmi les dernières où les grimpeurs peuvent exercer des grimpes nécessitant de la technique.

Parc National La Amistad

Il est immense et est un Parc International : le Parc de La Amistad est placé sous la protection du Patrimoine de l’UNESCO. A cheval sur les provinces de San José et de Puntarenas, il appartient à l’aire de conservation du même nom. Il englobe une partie de la Cordillère Talamanca. La Amistad s’étend du Costa Rica au Panama sur 570 045 hectares. C’est une forêt de nuages qui abrite 20% des espèces d’Amérique Centrale. Au Costa Rica il débute à la frontière du Parc National de Chirripo et remontre jusqu’à la frontière avec le Panama. Il y a différents points d’accès, mais aucun n’est facile à atteindre. Il est le cœur du projet de restauration de la biodiversité Panaméricaine, et agit comme un corridor biologique, afin de permettre aux espèces de mieux se développer dans l’habitat voisin.

Paresseux du costa rica


En tant que membre du patrimoine mondial de l’humanité le parc international La Amistad, cette zone naturelle est considérée comme ayant un esthétisme exceptionnel, mais aussi possédant des traits caractéristiques des grands stades de l’histoire de la terre. On y retrouve aussi un environnement naturel aux formes extraordinaires. Enfin, ce site est un lieu clé de la conservation in situ des espèces animales et florales ayant une valeur universelle. Il a une altitude pouvant atteindre les 3549m, point culminant du Cerro Kamok, mais sinon elle reste modérée. Lors de vos randonnées vous pourrez admirer une flore unique, mais aussi des animaux rares et magnifiques, comme le jaguar, les pécaris, les tapirs, des singes ou encore des paresseux. Les cieux sont animés par de nombreuses espèces d’oiseaux.

Parc National Tortuguero

Le Parc National de Tortuguero est sur la côte Caraïbes, au sein de la province de Limon, dans l’aire de conservation de Tortuguero. Son nom vient du fait que de nombreuses espèces de tortues marines viennent pondre sur les plages de cette région. Il est surtout un des lieux clé de la ponte de la tortue verte, et afin d’aider à sa conservation, les autorités ont décider de protéger la zone où cette espèce pond chaque année de juin à octobre.

Les touristes qui auront la chance d’assister à la ponte des tortues repartiront avec des souvenirs exceptionnels. Pour cela, il faut se lever la nuit, puisque toutes les espèces marines se repèrent à la lueur de la lune qui se reflète sur la mer.

Tortue du Costa Rica


Ce parc est l’un des plus visité du Costa Rica. Outre le fait qu’il est un observatoire de qualité pour la ponte des tortues marines, il est aussi équipé de canaux au sein desquels vous pourrez naviguer, tout en admirant la fantastique, luxuriante et verdoyante nature qui en borde les rivages. Celle-ci se compose presqu’exclusivement de palme. De nombreux oiseaux vivent au sein de cette végétation tropicale, tout comme des singes, des paresseuxTortuguero a comme surnom, et à juste titre « Petite Amazonie ».

Il est possible de se balader à pied au sein du parc, de nombreux sentiers sont balisés à cet effet. Des excursions à bord de canots sont possible, allant de quelques heures à plusieurs jours avec des nuits en bivouaques sur les rives. Le système naturel de lagunes et de canaux, permet une observation exceptionnelle, calme et paisible, à la recherche de caïmans, perroquets verts et autres grenouilles.

Il est également possible de visiter les parcs nationaux de la Côte Pacifique.