Devis express Service client : 04 58 00 53 93

La Namibie dévoile des paysages variés et étonnants, des réserves animalières incroyablement riches et une population accueillante. D'Etosha aux dunes de Sossusvlei, du Waterberg au désert du Namib, on y découvre des sites saisissants où allier découvertes culturelles et balades en pleine nature. Vous êtes à la recherche des sites à ne surtout pas manquer lors d'un premier voyage en Namibie ? Notre expert local partage avec nous les étapes incontournables pour un tout premier itinéraire.

Le désert du Namib

Il me paraissait important de placer le désert du Namib en tout premier, car c'est quelque chose que l'on ne trouve nulle part ailleurs, ni en Afrique, ni dans le monde. Alors que vous pourrez faire des safaris un peu partout sur le continent africain, le désert du Namib, lui, est une exclusivité mondiale. Il s'étend sur une surface de plus de 80 000 km2 et dévoile des paysages désertiques grandioses, dont les fameuses dunes de Sossusvlei. Ces dernières font partie des plus hautes de notre planète et peuvent atteindre près de 300 mètres ! Il y a aussi les lits des rivières asséchées, les oueds, la végétation brûlée, les couleurs vives du désert... Et puis, n'oublions pas la dimension historique du désert, qui abrite des sites archéologiques attestant de la présence des chasseurs-cueilleurs dans la région il y a plusieurs centaines de milliers d'années ! Le Namib est vraiment un endroit à part et, pour moi, c'est LA plus grande richesse de la Namibie. Il permet aux voyageurs de combiner un safari dans une réserve animalière à une excursion au cœur d'un désert magnifique.

Le Damaraland

À l'ouest de la Namibie, entre la côte Atlantique et le parc national d'Etosha, le Damaraland fait partie de mes régions favorites. Intégré au désert du Namib, il a quelque chose de vraiment magique puisque les grands mammifères africains qui l'habitent ont élu domicile dans les lits des rivières éphémères. La faune a su s'adapter à cet environnement hostile et, dans un monde où la vie animale disparaît peu à peu, cela fait du bien à voir. On peut y observer des éléphants, des lions et des rhinocéros en parfaite liberté, au milieu de paysages basaltiques magnifiques. La géologie de la région est exceptionnelle, avec ses lits de rivière sablonneux, ses plateaux granitiques majestueux et ses rochers basaltiques rouges. C'est l'un des endroits les plus photogéniques du pays, surtout lorsque l'on peut immortaliser le passage de girafes, de koudous ou de springboks en premier plan.

Le petit + : si vous aimez l'Histoire, je vous emmènerai voir les fameuses gravures rupestres de Twyfelfontein, quelques 2500 œuvres anciennes éparpillées sur un domaine de 57 hectares.

Le Parc National d'Etosha

C'est LE passage incontournable si vous voulez faire un safari en Namibie. Etosha se trouve au nord-ouest du pays et s'étend sur plus de 22 000 km2 de grandes savanes, de forêts et de déserts salins. C'est l'un des rares parcs africains à autoriser les safaris en voiture, donc vous aurez la chance de conduire vous-même sur les pistes au milieu des animaux sauvages ! C'est vraiment un endroit parfait pour un premier safari car les animaux sont faciles à observer. On compte plus d'une centaine d'espèces de mammifères (éléphants, rhinocéros noirs, antilopes, girafes, lycaons, hyènes, oryx…), 110 espèces de reptiles et plus de 300 espèces d'oiseaux (aigles, vautours, Kori, marabouts, outardes…). L'avantage du parc d'Etosha, c'est qu'il est intéressant en toute saison. À la saison sèche, les animaux sont assoiffés et se rejoignent autour des rares points d'eau. Ils sont alors très faciles à observer. À la saison humide, le pan, lac habituellement asséché, se remplit et attire des milliers d'oiseaux, dont de superbes flamants roses.

Le Nord Sauvage (Kaokoland)

Le Kaokoland, ce n'est pas un incontournable à proprement parler parce que très peu de touristes font le voyage jusque là-bas. Par contre, si vous voulez profiter de votre aventure pour quitter les sentiers battus, c'est l'endroit que je recommande. La visite du Nord Sauvage ne s'improvise pas. Les pistes sont correctes (et encore…) mais c'est surtout qu'elles sont régulièrement traversées par les animaux sauvages, et mieux vaut connaître leur comportement pour éviter les accidents ! Il faut être prudent pour s'enfoncer au cœur du Kaokoland. L'exploration nécessite impérativement les services d'un guide qui connaîtra parfaitement la région et les codes de politesse, et pourra vous guider facilement sur les pistes non référencées sur les cartes de la région. Mais ce détour aux confins de la Namibie vaut vraiment la peine, car nous sommes ici dans l'un des territoires les plus sauvages du continent, sur la terre des Himbas. Seuls au monde, on découvre des paysages exceptionnels de rivières asséchées, de savanes arides peuplées d'éléphants et de rhinocéros, et de petits villages complètement coupés du monde moderne. En bref, c'est l'aventure avec un grand A.