Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Le Mexique est l'un de ces pays magiques où, en un unique voyage, on pourra aussi bien se baigner dans un lagon azur au bord des Caraïbes que faire un trek en pleine jungle, visiter des villes coloniales et retracer des millénaires d'histoire à travers des sites archéologiques d'exception. Pour en savoir plus sur les choses à voir et à faire lors d'un séjour au Mexique, nous avons demandé à notre expert local de nous parler des sites qui, pour lui, mériteront toute votre attention lors de votre prochaine aventure.

Mexico City, la capitale

Soit on l'aime, soit on la déteste ! En tout cas au premier abord… Car Mexico City est une ville qui s'apprécie avec le temps. Elle est pour moi une parfaite introduction à la culture particulière du Mexique, avec tout ce qu'elle a de paradoxal et d'excessif. Je préfère vous prévenir tout de suite, vous êtes sur le point de découvrir l'une des cinq agglomérations les plus peuplées de notre planète. Et ça se sent à l'effervescence qui règne partout dans la capitale. Je ne suis même pas sûr que toute une vie suffirait à percer tous les secrets de Mexico City. Imaginez qu'elle abrite quelques 170 musées, galeries et centres culturels, des dizaines de palais et autant de places coloniales, des ruines multimillénaires surgissant au milieu des immeubles modernes, des jardins flottants et une vie nocturne incroyablement animée… Aucune ville n'est comparable à Mexico City et c'est justement cet aspect très hétéroclite et ce mélange de neuf et d'ancien que je me fais un plaisir de faire découvrir aux voyageurs.

Palenque, cité maya perdue en pleine jungle

Dans le Chiapas, état situé au sud du pays à la frontière avec le Guatemala, la région de Palenque est l'une des plus intéressantes pour qui aime la nature et l'histoire. C'est ici que j'emmène les voyageurs en quête d'aventure, à la découverte de l'une des plus grandes cités mayas du pays, partiellement engloutie sous la végétation.

On dit souvent de Palenque qu'elle est l'âme du Chiapas, et c'est vrai qu'il y règne une ambiance étrange, presque magique. Et même si le site archéologique paraît énorme au premier abord, il ne faut pas oublier que la forêt tropicale en recouvre encore 90%, et que donc seuls 10% du site ont été explorés !

À l'époque où Palenque était encore habitée, elle était l'un des centres cérémoniels les plus importants de l'empire maya. On y découvre des édifices d'époque étonnamment bien conservés comme le Palais et le Temple des Inscriptions.

Et puis, la jungle environnante mérite à elle seule le détour pour l'abondance de sa faune et de sa flore.

Bacalar, la lagune aux Sept Couleurs

Je place Bacalar dans les incontournables même si cette petite station balnéaire nichée au bord de la Riviera Maya demeure encore préservée du tourisme de masse. C'est, à mon sens, l'un des endroits les plus beaux et les plus photogéniques du Mexique, un coup de cœur assuré si vous recherchez un lieu paisible pour vous ressourcer. Cette petite ville bien tranquille est située au bord d'une lagune de 42 kilomètres de long pour 4 kilomètres de large. Mais attention, il ne s'agit pas de n'importe quelle lagune. Car celle de Bacalar est une véritable œuvre d'art avec ses nuances infinies de bleu et d'émeraude. Il faut bien rester deux ou trois jours sur place pour profiter de l'atmosphère nonchalante des lieux et explorer la lagune, ses cenotes et ses rivières souterraines.

Peu importe la saison à laquelle vous voyagez au Mexique, la lagune de Bacalar demeure intacte en termes de beauté. Ce que je propose en général aux voyageurs, c'est d'opter pour une excursion en bateau au cœur de la lagune avec, au programme : baignade, bain de boue et descente en bouée.

Teotihuacan, la cité des dieux

Il règne à Teotihuacan une atmosphère bien particulière lorsque l'on pénètre les lieux. C'est un sentiment indescriptible, à la limite du mystique, qui nous envahit alors que les pyramides se dressent sous les yeux ébahis des visiteurs. Si je ne devais faire découvrir qu'un seul site archéologique aux voyageurs, ce serait sans conteste celui-ci. Situés au centre du pays, les vestiges de Teotihuacan demeurent encore aujourd'hui l'une des plus grandes énigmes de l'archéologie. C'est au 14e siècle que les Aztèques découvrirent ce site et le nommèrent "la cité des dieux" face à la perfection de sa construction. Plus tard, les recherches indiqueront qu'à son apogée, la ville était probablement habitée de 200 000 âmes fuyant l'éruption du volcan Popocatépetl. Cependant, aucune trace écrite ne fut laissée derrière les habitants et l'on ne sait toujours pas pourquoi ce peuple disparut mystérieusement aux alentours du 7e siècle. La visite de Teotihuacan permet toutefois d'obtenir quelques éclairages sur cette civilisation inconnue et l'architecture bien particulière de la ville, dont certains éléments dateraient de plusieurs siècles avant notre ère.

San Cristobal, ville coloniale et cosmopolite

La plus vieille ville espagnole de l'état du Chiapas fait pour moi partie des escales incontournables pour qui visite le sud du Mexique. Difficile de ne pas tomber sous le charme de ses petites rues étroites, de ses maisons colorées et de ses arcades. C'est au cœur des montagnes du Chiapas que San Cristobal de las Casas dévoile un véritable trésor historique et culturel. L'ancienne cité espagnole est habitée par une majorité d'indigènes et ce mélange permanent d'Occidentaux et d'Indiens tzotziles contribue à sa richesse.

Parmi les choses que je préfère faire découvrir aux voyageurs, il y a bien sûr le Zocalo, place principale de la ville, les églises de San Cristobalito et de la Guadalupe, le marché artisanal… San Cristobal regorge aussi de musées fascinants comme le musée Na-Bolom, le Centro cultural de Los Altos, le musée de l’ambre du Chiapas, le musée du Café… Tous permettent à leur mesure de mieux connaître la ville, son passé et ses aspirations.

Oaxaca, ville coloniale classée à l'UNESCO

On change cette fois de décor et d'époque pour découvrir celle qui est pour moi l'une des plus belles villes du Mexique : Oaxaca. C'est à environ 500 kilomètres au sud-est de Mexico que je vous emmène à la rencontre de cette cité pleine de charme perchée à 1500 mètres d'altitude, pour un plongeon fascinant dans l'histoire du Mexique. Car en plus d'arborer de superbes demeures coloniales colorées, la ville est aussi le berceau des Zapotèques, l'une des plus anciennes civilisations préhispaniques. Deux sites situés aux alentours de la ville permettent d'ailleurs d'en apprendre plus sur cette civilisation dont on ne sait encore que très peu de choses : Mitla et Monte Albán.

J'adore emmener les voyageurs visiter Oaxaca parce que la ville cumule les centres d'intérêt. On pourra aussi bien s'y perdre dans des petits marchés locaux que visiter des monuments historiques, rencontrer les artisans de la Vallée de Zimatlan ou encore faire le tour de ses nombreux musées.

L'île d'Holbox et les Caraïbes

Il y a énormément de choses à voir et à faire sur la Riviera Maya, notamment dans des villes comme Cancun, Playa del Carmen ou encore Tulum. Mais si vous recherchez davantage de tranquillité et un spot parfait pour faire de la plongée ou du snorkelling, alors je me ferai un plaisir d'intégrer l'île d'Holbox à votre itinéraire.

Située à quelques kilomètres au large de Cancun, Isla Holbox est un petit paradis terrestre baigné par la mer des Caraïbes. C'est l'endroit où j'aime particulièrement proposer quelques jours de détente à mes clients en fin de voyage puisque tout y est réuni pour y passer un bon moment : un lagon turquoise formant de véritables piscines naturelles, des restaurants typiques, des hôtels de charme, des plages absolument somptueuses… Sans oublier une faune extrêmement abondante ! Au cours de votre séjour, vous aurez notamment l'occasion d'y admirer des pélicans, des flamants, des poissons tropicaux et parfois même des requins-baleines !