Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Iles Galápagos


Îles au large de l'Équateur, sanctuaire animalier, et pour la faune endémique de l'Équateur, les Galápagos sont un refuge naturel, un paradis où les touristes peuvent communier avec la nature à son état le plus brut, entre mer et verdure tropicale. Une telle beauté a évidemment suscité la convoitise des pays voisins que sont la Colombie et le Pérou, mais si l'Équateur a perdu plusieurs guerres pour des territoires à l'intérieur des terres, pour des territoires dont la souveraineté devint ambiguë sous le règne des Incas, et après l'occupation des coloniaux, l'Équateur peut se targuer d'avoir récupéré une perle rare, peut-être la plus belle récompense des guerres du passé : les îles Galápagos.
 

Les îles Galápagos : un sanctuaire pour les animaux terrestres

Classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, les Galápagos abritent une incroyable diversité faunique, résultats des efforts du gouvernement équatorien, en matière de protection environnementale. Ainsi, près de la moitié des espèces d'animaux (surtout des oiseaux, des iguanes, des tortues géantes et des otaries) sont endémiques aux Galápagos. Toutes ces espèces sont issues du continent, mais la faible présence de l'homme aux Galápagos leur a permis d'évoluer facilement pour s'adapter au climat des Galápagos. Des espèces qui sont donc pour beaucoup endémiques, et qui prolifèrent aujourd'hui sans craindre l'homme.


Les Galápagos ont d'ailleurs état retiré de la liste des sites menacés et sites en péril, et ce, depuis 2010. L'éco système des Galápagos s'auto suffit, mais la surveillance par les autorités demeurent de rigueur, notamment en raison du tourisme grandissant qui représente une menace pour les Îles Galápagos, s'il advenait que les contrôles et que la surveillance s'estompe.


Les Galápagos, un refuge pour les espèces marines

Si le parc national des Galápagos fut créé il y a bien longtemps déjà, en 1959, c'est en 1998 seulement que la réserve marine vit le jour. Nous venons de voir que les otaries faisaient partie des espèces qu'abritent les Galápagos, aussi c'est grâce à la création de la réserve marine que ces dernières ont pu proliférer en toute quiétude. Il en va de même pour de nombreuses espèces de poissons, de cétacé et requins, qui possèdent tous des spécificités. Sans pour autant être endémiques, on distingue bien les requins des Galápagos par exemple, ainsi que les otaries.
Bref, les Galápagos, ce sont des îles et îlots où la nature, tant sur terre que dans les profondeurs de l'océan, à conserver tous ses droits, et plus encore.


Farouchement protégés par des gardiens qui vivent sur les îles de l'archipel, les Galápagos sont un paradis naturel qui attire nombre de touristes chaque année. Pourquoi pas vous ?


Voyage aux Galápagos

L'archipel des Galápagos se à un millier de kilomètres de la côte Équatorienne, aussi il vous faudra prendre l'avion ou le bateau pour vous y rendre. En bateau, le trajet peut être assez long aussi l'avion demeure-t-il la meilleure alternative, mais il ne faut pas s'attendre à un trajet confortable. En effet, le trajet en avion s'effectue à bord de tout petits avions, des coucous exigus qui nous mènent à bon port en l'espace d'une quarantaine de minutes depuis l'Équateur.

Mais attention aux horaires, car les vols, bien que programmés à l'avance, sont souvent rythmés par l'affluence des passagers. Autrement dit, à l'heure du départ, si un touriste est en retard, l'avion l'attendra, ou au contraire, partira sans vous si un passager inopinément arrivé à l'aéroport décidait de partir aux Galápagos, prenant ainsi votre place si vous êtes en retard. Ce qui vous obligerait à attendre le vol du lendemain, car il y a rarement plus d'un vol par jour pour les Galápagos.

Inutile de dire qu'il faut donc bien organiser son voyage pour contourner ces petits problèmes qui peuvent compromettre le bon déroulement d'un séjour, surtout lorsqu'on en dispose pas de beaucoup de temps.

Mais les Galápagos le valent bien. D'ailleurs, bien que le luxe des rares hôtels fasse miroiter la volupté de séjours à l'eau de rose, les Galápagos demeurent une contrée sauvage. C'est donc l'aventure et la découverte qui vous y attendent. Les petits tracas du trajet font donc, d'une certaine manière, partie de l'aventure. Il faut mériter les Galápagos !

Circuits, découverte et plongée aux Galápagos

Vous l'aurez compris, un voyage aux Galápagos, c'est un voyage fait de circuits nature, de découvertes à pieds, mais aussi de découvertes marines, à travers des journées de plongée en apnée, en bouteille ou des virées en bateau pour découvrir les côtes des innombrables îles de l'archipel.

N'oublions pas que les Galápagos sont une réserve naturelle, aussi l'accès à de nombreuses îles est strictement réglementé, mais les îles accessibles aux foules suffisent amplement à s'en mettre plein la vue. Le terme de foule est d'ailleurs mal choisi, car il n'y a pas foule justement aux Galápagos.

L'éloignement de ces îles freine en effet les ardeurs de nombreux touristes, au moins autant que le prix d'un séjour aux Galápagos. En effet, l'archipel demeure une destination assez chère, mais cela aide à la régulation de l'afflux touristique, qui rappelons-le, peut représenter une menace pour l'éco système des lieux.

Si vous avez la possibilité de vous rendre aux Galápagos, alors ne manquez pas cette occasion ! Vous pourrez approcher de très près des animaux hors du commun, et vous baignez à côté de dauphins, otaries, et autres cétacés plus au large des côtes, comme des requins-baleines. Sensations fortes et émerveillement garanti !

Organiser son voyage sur mesure aux Galápagos

Les Galápagos se méritent, aussi il est important de bien organiser son voyage pour ne rien manquer. Outre les complications du transport, il est important de prendre en compte la météo si votre objectif est essentiellement tourné vers la plongée sous-marine par exemple. Sachez par exemple que les eaux sont plus limpides et propices à la plongée durant les mois de février et mars.

Bien que le tourisme de masse ne soit pas d'actualité aux Galápagos, vous pouvez tout de même choisir une période calme pour être davantage en communion avec la nature.
N'hésitez pas à nous demander conseils.


Demander un devis