Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Entouré par le Pérou, la Bolivie et l'océan Pacifique, l'Équateur qui tient son nom d'études géodésiques est un pays qui a vu défiler de nombreuses guerres civiles et dictatures étrangères depuis le XVIe siècle. Pourtant, les vestiges archéologiques et architecturaux y sont bien moins nombreux qu'en Bolivie et qu'au Pérou, car après que le mythe de l'Eldorado (qui est nait à Quito, mais dont tous les espoirs étaient tournés davantage vers le Pérou), les rois, les conquistadors, les puissances étrangères coloniales et les dictateurs qui se succédèrent, tous ce sont orientés vers l'agriculture. Un choix économique qui n'est pas sans raison, car en Équateur, la terre est très fertile, la nature y est exubérante.
C'est donc une destination aventure et nature avant tout, mais aussi une destination idéale pour découvrir la culture d'Amérique latine, car l'histoire de l'Équateur est intimement liée à celle du Pérou, à celle de la Bolivie, et plus généralement, à celle de l'Amérique du Sud.

L'histoire

L'histoire du pays remonte à 3500 avant J.C, une date établie par l'âge des restes archéologiques les plus anciens retrouvés en Équateur. Pour autant, on ne sait pas grand-chose sur cette époque.

L'histoire de l'Équateur, celle dont on peut parler, est donc celle qui débute au XVe siècle. De nombreuses ethnies sédentaires commencent alors à laisser des marques de leur existence, de leur habitude de vie et de leur culture. L'Équateur (qui n'est alors pas encore un pays) abritait déjà une importante mixité culturelle, et chaque ethnie était dirigée par un système de Caciques (dirigé par des chefs de tribus).

Mais alors que l'histoire de quelques tribus comme les Panzaleo, les Caras, ou les Pastos commençait à se dessiner, elle fut rapidement effacée par la conquête des Incas. C'est alors qu'une très longue période de conflits commença.

Quand les souverains Incas se disputent l'Équateur

Après avoir conquis l'Équateur avec son père Tupac Yupanqui (l'un des plus grands empereurs incas), le souverain Inca Huayna Capac décéda en 1527, laissant derrière lui deux fils héritiers. Nul ne sachant à revenait légitimement le trône (demi-frères), l'Empire Inca, qui s'étalait de l'Équateur au Pérou, fut divisé en deux parties (nord et sud), l'une étant confiée au premier héritier (l'empereur Atahualpa), l'autre au second (l'empereur Huascar), et tous deux se faire aussitôt la guerre, jalousant le territoire de l'autre.

Et c'est Atahualpa qui l'emporta, mais à son retour à Cuzco (partie sud de l'Empire inca qui lui avait été confié), le Conquistador Francisco Pizarro l'attendait, décidé à faire sa propre loi. Atahualpa, dernier empereur Inca, est alors fait prisonnier, et les conquistadors conquièrent à leur tour l'Équateur qui devint rapidement une colonie Espagnole.

Une histoire façonnée par les conflits

Après l'occupation des Incas, des conquistadors et des empires coloniaux venus d'Europe, c'est finalement en 1822 que l'Équateur devint indépendant. Mais coincé entre la Colombie et le Pérou, des pays qui étaient autrefois rassemblés par l'Empire Inca, les dirigeants se mirent à réclamer des terres chez meurs voisins. Des voisins (Colombie et Pérou) qui eux aussi voulaient récupérer des terres en Équateur. Le pays entra alors, de nouveau dans une longue période de guerre, avec pour seuls régimes politiques connus jusqu'en 1979, des dictatures souvent pilotées par des généraux militaires.

Depuis, la constitution du pays n'a cessé d'être modifiée, mais souvent en bien, malgré le caractère dictatorial des régimes qui se sont succédé. Le pays se cherche toujours aujourd'hui, mais sa population avenante, souriante et quelque peu désinvolte vit quant à elle dans la plénitude (généralement).

La vie en Équateur

Comme à l'époque des premières civilisations (3500 avant J.C), les Équatoriens vivent essentiellement de l'agriculture, mais aussi du tourisme depuis quelques années, ainsi que de l'exportation de pétrole.

Le pays, coupé en deux par la cordière des Andes, offre une topographie et un climat très différent entre l'Est et l'Ouest. Ce qui permet aux Équatoriens de cultiver nombre de denrées vivrières d'un côté, mais aussi des volumes astronomiques de produits d'exportation de l'autre (à l'ouest notamment). Les cultures de bananes et de cacao par exemple, introduites par les Colomb, continuent de s'intensifier. L'Équateur en est l'un des principaux producteur et exportateur au niveau mondial.

Ainsi, hormis l'occidentalisation flagrante des grandes villes comme Quito, l'Équateur est resté un pays où la population rurale est dominante. Et c'est la nature équatorienne qui en a bénéficié, avec d'un côté les immenses terrains agricoles, de l'autre l'Amazonie avec ces forêts et Jungles luxuriantes, mais aussi avec juste à côté des grandes villes modernes qui n'empiète que très peu sur la nature finalement. Peut-être est-ce grâce à la présence d'innombrables volcans ?

Les volcans

L'Équateur abrite des centaines de volcans dont la plupart sont éteints, mais bon nombre sont toujours actifs. L'activité sismologique est donc plutôt importante en Équateur, ce qui empêche dans une certaine mesure le développement d'agglomérations urbaines dans bien des régions du pays, notamment au sud où la concentration de volcans est telle que la région sud est surnommée l'Avenue des Volcans !

Ainsi, l'Équateur est un pays où la nature a plutôt bien conservé ses droits. Le pays offre une incroyable diversité sur les plans de la flore et de la faune, une diversité accrue par la topographie et les différences climatiques du pays. Entre mer, montagne, forêt, jungle et modernité des grandes villes, il y en a pour tous les gouts.

Circuits et autotours en Équateur

Vous l'aurez certainement compris, l'Équateur offre d'immenses possibilités de circuit et autotour dans le cadre d'un voyage en famille, pour un voyage de noces, pour un séjour orienté trekking ou balnéaire.

L'idéal, si vous avez du temps devant vous, est évidement de sillonner tous les pays, car rien n'est pareil du nord au sud, et d'est en ouest, sans compter qu'au beau milieu du pays, la chaine de montagnes de la cordillère des Andes offre à elle seule, de quoi randonner pendant des mois. Et n'oublions pas de citer les volcans, qui méritent également à eux seuls l'objet d'un voyage spécialisé.

Un voyage sur mesure s'impose donc pour découvrir l'Équateur comme il se doit, et selon ses envies de découverte, sans oublier la contrainte du temps.

Demandez-nous un devis sur mesure, notre expert local saura vous concocter le voyage de vos rêves en Équateur.