Devis express Service client : 04 58 00 53 93

Mandalay | Birmanie


Capitale de la région du même nom, Mandalay est aussi la seconde plus grande ville de Birmanie, et l’une des plus peuplées du pays.
Une capitale économique donc, mais aussi et surtout une capitale touristique par laquelle passent la plupart des touristes en visite dans la région, notamment à la découverte de la cité archéologique de Bagan, non loin de la ville.
Il faut dire que l’héritage culturel de la ville n’est pas des moindres, même si c’est le site de Bagan qui attire d’abord les touristes. Tour d’horizon sur Mandalay.
 

Mandalay : ancienne capitale royale

C’est en 1857 que la ville de Mandalay fut construite sous l’impulsion du roi Mindon. Ce dernier désirait accomplir une prophétie en construisant une capitale de culte bouddhique, aussi le roi s’est-il donné les moyens de ses ambitions en déplaçant le palais d’Amarapura à Mandalay. Ainsi, c’est pierre par pierre que le Palais de la ville d’Amarapura (ex-capitale de la région voisine de Mandalay) fut déconstruit puis reconstruit à Mandalay.


Si le palais est le seul à avoir été "transporté", la plupart des autres monuments prestigieux de la ville de Mandalay ont quant à eux été construits de toutes pièces sur place, et avec le gigantisme, tout autant qu’avec la finesse que réclamait l’objectif de la tâche : faire de Mandalay une métropole culturelle bouddhiste.


Un objectif qui a d’ailleurs été atteint et qui vaut aujourd’hui à Mandalay le statut de destination culturelle incontournable de Birmanie, au même titre que le célèbre site de Bagan.

À voir à Mandalay

De l’immense chantier que le roi Mindon entreprit en 1857, il reste plusieurs temples perchés sur la colline de Mandalay Hill, ainsi que d’imposantes statues, avec évidemment l’incontournable pagode Sutaungpyei.


La plupart de ces vestiges historiques ne portent toutefois pas les marques du temps et de l’érosion, car plusieurs incendies ont ravagé la colline de Mandalay Hill, obligeant les Birmans à reconstruire la quasi-totalité des lieux, qui n’ont pas pour autant perdu de leur charme.
Nous parlions plus haut du déplacement du palais d’Amarapura qui n’est nul autre que le monastère Shwenandaw, et qui se trouve encore aujourd’hui au pied de Mandalay Hill. Ce monument est évidemment incontournable, mais n’oublions pas non plus de citer la Pagode Kuthodaw, qui elle aussi vaut le détour.


Certains la jugent d’ailleurs plus impressionnante visuellement, même si historiquement, c’est le monastère Shwenandaw qui remporte la palme de la prouesse et de l’incroyable.


Vous l’aurez compris, Mandalay est la ville à ne pas manquer, d’autant plus qu’elle est le point de départ idéal pour des circuits le long de l’Irrawaddy.

Demander un devis

Circuit sur l’Irrawaddy

L’Irrawaddy n’est rien de moins que le principal fleuve de Birmanie. Comme autour de tout point d’eau, des villages et grandes villes comme Mandalay se sont formés tout le long de l’Irrawaddy, mais puisque le fleuve fend le pays du nord au sud, il est plus qu’une source de vie, il est aussi un axe de communication dès plus important.


L’Irrawaddy donne en effet accès à quasiment toutes les régions de la Birmanie, notamment via ses ramifications qui s’étirent d’est en ouest. L’Irrawaddy est d’ailleurs considéré comme l’axe de communication qui dessert le mieux le pays.


Un circuit sur l’Irrawaddy demeure donc incontournable lors d’un séjour en Birmanie. En le parcourant, vous pourrez découvrir des lieux reclus, tout aussi magnifiques que les temples, parcs et villes vers lesquels vous voguerez. Vous l’aurez deviné, ce ne sont pas les circuits fluviaux qui manquent au départ de Mangalay.

Climat Birmanie

Mandalay connait une période de Mousson de mai à juillet, aussi cette période est à éviter, surtout si vous envisagez de faire des circuits sur l’Irrawaddy.


Le mois d’octobre est un peu plus propice au tourisme, mais reste à éviter, car il demeure humide.
Toutes les autres périodes de l’année sont quant à elles propices aux vacances, mais pour ceux qui ne veulent absolument aucune goutte de pluie, il vaudra mieux privilégier les mois de décembre, janvier, février et mars. Ces mois bénéficient d’un très bon ensoleillement, sans pour autant être caniculaires.


L’idéal reste encore de demander conseil à notre expert local pour composer un voyage au plus près de vos envies et selon la période de vos vacances.